Comme le Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps et celui de Hongrie à l'Hungaroring, qui ont prolongé respectivement jusqu'en 2022 et 2027, le Grand Prix d'Italie a également prolongé son accord avec la Formule 1, avec un bail portant sur une année supplémentaire. Le Grand Prix d'Italie se tiendra à huis clos le 6 septembre. Il constitue pour l'heure la dernière manche inscrite au calendrier provisoire dévoilée mardi par la Formule 1. Angelo Sticchi Damiani, président de l'ACI, n'a pas caché sa "grande satisfaction" après la signature de l'accord. "C'est une reprise très importante, d'une valeur symbolique extraordinaire", a-t-il expliqué dans un communiqué. "Les voitures et les pilotes qui animent la Formule automobile la plus prestigieuse retournent en piste avec tout un pays, l'Italie, qui, en laissant derrière lui l'urgence du Covid, met toutes ses énergies et ses meilleures ressources pour revenir occuper rapidement la place qui lui revient sur la scène européenne et internationale." (Belga)

Comme le Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps et celui de Hongrie à l'Hungaroring, qui ont prolongé respectivement jusqu'en 2022 et 2027, le Grand Prix d'Italie a également prolongé son accord avec la Formule 1, avec un bail portant sur une année supplémentaire. Le Grand Prix d'Italie se tiendra à huis clos le 6 septembre. Il constitue pour l'heure la dernière manche inscrite au calendrier provisoire dévoilée mardi par la Formule 1. Angelo Sticchi Damiani, président de l'ACI, n'a pas caché sa "grande satisfaction" après la signature de l'accord. "C'est une reprise très importante, d'une valeur symbolique extraordinaire", a-t-il expliqué dans un communiqué. "Les voitures et les pilotes qui animent la Formule automobile la plus prestigieuse retournent en piste avec tout un pays, l'Italie, qui, en laissant derrière lui l'urgence du Covid, met toutes ses énergies et ses meilleures ressources pour revenir occuper rapidement la place qui lui revient sur la scène européenne et internationale." (Belga)