La décision de l'Australien de relancer, dans le dernier tour, une course alors neutralisée derrière une voiture de sécurité avait offert au Néerlandais (Red Bull) l'occasion de doubler Lewis Hamilton (Mercedes) pour s'offrir son premier titre de champion du monde. Celui-ci avait vertement dénoncé cette décision. (Belga)

La décision de l'Australien de relancer, dans le dernier tour, une course alors neutralisée derrière une voiture de sécurité avait offert au Néerlandais (Red Bull) l'occasion de doubler Lewis Hamilton (Mercedes) pour s'offrir son premier titre de champion du monde. Celui-ci avait vertement dénoncé cette décision. (Belga)