Lewis Hamilton, 33 ans, compte quatre titres mondiaux (2008, 2014, 2015 et 2017), comme le Français Alain Prost et Vettel. A l'occasion du 19e Grand Prix de la saison, le pilote de Stevenage pourrait s'approcher de l'Allemand Michael Schumacher, pilote le plus titré de l'histoire avec 7 titres conquis entre 1994 et 2004. Avec 346 unités, glanées notamment grâce à neuf victoires cette saison, Hamilton possède une marge confortable de 70 points sur Vettel alors qu'il ne reste que trois GP à disputer et donc 75 points à distribuer. Sauf énorme catastrophe, le sacre ne devrait donc pas échapper au Britannique, champion du monde en titre. Hamilton avait déjà l'occasion de décrocher le titre au GP des Etats-Unis dimanche dernier mais n'était pas maître de son sort. Troisième à Austin, il a vu son sacre retardé suite à la 4e place de Vettel sur le Circuit des Amériques. En 2017, c'était déjà à Mexico que Lewis Hamilton avait remporté le championnat malgré une 9e place, son plus mauvais résultat de la saison. Mais Vettel ne terminant pas dans les deux premières places, le Britannique avait décroché son 4e titre et ce malgré avoir vu Max Verstappen, vainqueur du jour, lui prendre un tour. C'est une nouvelle fois les pilotes Red Bull qui devraient se disputer la victoire à Mexico. Dominateurs en essais libres, l'Australien Daniel Ricciardo, auteur de la pole, et le Néerlandais Max Verstappen, vainqueur en 2017, s'élanceront en première ligne. (Belga)

Lewis Hamilton, 33 ans, compte quatre titres mondiaux (2008, 2014, 2015 et 2017), comme le Français Alain Prost et Vettel. A l'occasion du 19e Grand Prix de la saison, le pilote de Stevenage pourrait s'approcher de l'Allemand Michael Schumacher, pilote le plus titré de l'histoire avec 7 titres conquis entre 1994 et 2004. Avec 346 unités, glanées notamment grâce à neuf victoires cette saison, Hamilton possède une marge confortable de 70 points sur Vettel alors qu'il ne reste que trois GP à disputer et donc 75 points à distribuer. Sauf énorme catastrophe, le sacre ne devrait donc pas échapper au Britannique, champion du monde en titre. Hamilton avait déjà l'occasion de décrocher le titre au GP des Etats-Unis dimanche dernier mais n'était pas maître de son sort. Troisième à Austin, il a vu son sacre retardé suite à la 4e place de Vettel sur le Circuit des Amériques. En 2017, c'était déjà à Mexico que Lewis Hamilton avait remporté le championnat malgré une 9e place, son plus mauvais résultat de la saison. Mais Vettel ne terminant pas dans les deux premières places, le Britannique avait décroché son 4e titre et ce malgré avoir vu Max Verstappen, vainqueur du jour, lui prendre un tour. C'est une nouvelle fois les pilotes Red Bull qui devraient se disputer la victoire à Mexico. Dominateurs en essais libres, l'Australien Daniel Ricciardo, auteur de la pole, et le Néerlandais Max Verstappen, vainqueur en 2017, s'élanceront en première ligne. (Belga)