Le Britannique quintuple champion du monde a pourtant frôlé la catastrophe en manquant de peu percuter le Russe Sergey Sirotkin (Williams) lors de la deuxième séance de qualification (Q2), et aurait pu être l'objet d'une enquête des commissaires. Sirotkin a pris sa défense mais Hamilton a rejeté la responsabilité sur le Russe. Le quintuple champion du monde n'a pas été inquiété au final, de quoi renforcer les accusations de traitement de faveur dont il bénéficie selon certains. Symbole de cette mansuétude supposée, Vettel avait été sanctionné en Autriche pour un épisode assez similaire avec l'Espagnol Carlos Sainz Jr (Renault). L'Allemand a lui été mis à l'amende pour avoir notamment laissé son moteur en marche avant la pesée préalable à la Q2. Impatient d'en finir, il a heurté un plot devant la balance. Poussé sur celle-ci par des commissaires de piste avec le moteur allumé, il l'a finalement éteint, heureusement pour lui car le résultat aurait pu être faussé. Mais il a endommagé le pont de bascule de la balance en redémarrant à tort. "Ce n'était pas très fair-play de m'appeler à ce moment là pour la pesée alors que les conditions changeaient: je voulais juste qu'ils se dépêchent", a expliqué l'Allemand. Ce nouvel éclat s'ajoute à la liste déjà longue des erreurs de Vettel cette saison. (Belga)

Le Britannique quintuple champion du monde a pourtant frôlé la catastrophe en manquant de peu percuter le Russe Sergey Sirotkin (Williams) lors de la deuxième séance de qualification (Q2), et aurait pu être l'objet d'une enquête des commissaires. Sirotkin a pris sa défense mais Hamilton a rejeté la responsabilité sur le Russe. Le quintuple champion du monde n'a pas été inquiété au final, de quoi renforcer les accusations de traitement de faveur dont il bénéficie selon certains. Symbole de cette mansuétude supposée, Vettel avait été sanctionné en Autriche pour un épisode assez similaire avec l'Espagnol Carlos Sainz Jr (Renault). L'Allemand a lui été mis à l'amende pour avoir notamment laissé son moteur en marche avant la pesée préalable à la Q2. Impatient d'en finir, il a heurté un plot devant la balance. Poussé sur celle-ci par des commissaires de piste avec le moteur allumé, il l'a finalement éteint, heureusement pour lui car le résultat aurait pu être faussé. Mais il a endommagé le pont de bascule de la balance en redémarrant à tort. "Ce n'était pas très fair-play de m'appeler à ce moment là pour la pesée alors que les conditions changeaient: je voulais juste qu'ils se dépêchent", a expliqué l'Allemand. Ce nouvel éclat s'ajoute à la liste déjà longue des erreurs de Vettel cette saison. (Belga)