Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), sacré pour la 4e fois lors du précédent Grand Prix au Mexique, a réussi à terminer 4e après s'être élancé de la 20e place depuis les stands. Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda) a été contraint à l'abandon après avoir été percuté dès le premier tour par la Haas-Ferrari du Danois Kevin Magnussen. "Ca a été quinze jours difficiles à digérer" depuis le sacre d'Hamilton au GP du Mexique, a réagi Vettel, son principal rival cette saison. "Mais ça fait du bien de monter sur la première marche du podium aujourd'hui". Ce succès lui permet d'accroître son avance à la deuxième place du classement des pilotes, de 15 à 22 points, sur le Finlandais. Il lui suffira donc de marquer trois points lors de la dernière manche de la saison à Abou Dhabi dans quinze jours pour être assuré d'être vice-champion du monde. Les Red Bull du Néerlandais Max Verstappen et de l'Australien Daniel Ricciardo, 14e sur la grille, se sont classées 5e et 6e, devant la Williams du Brésilien Felipe Massa, qui disputait son dernier GP national avant de prendre sa retraite en fin de saison et qui a aussi eu les honneurs du podium. Hamilton, relégué à la dernière place sur la grille après une sortie de piste en tout début de qualifications samedi et qui s'est finalement élancé de la voie des stands après avoir changé de nombreuses pièces de sa monoplace, a effectué une superbe remontée. Dans un premier temps, il a bénéficié de la neutralisation de la course dès le premier tour, suite à deux accrochages entre le Belge Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda), le Danois Kevin Magnussen (Haas) et l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) d'un côté et les Français Esteban Ocon (Force India) et Romain Grosjean (Haas) de l'autre. Exploitant une stratégie différentes de ses adversaires, Hamilton a même occupé la tête de la course dès le 31e tour avant de devoir à son tour passer par les stands et changer ses pneumatiques. Il repartira ensuite en 5e position. Il grappillera encore une place mais ne pourra jamais dépasser Räikkönen. Le Britannique n'en pas moins été élu pilote du jour. . (Belga)

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), sacré pour la 4e fois lors du précédent Grand Prix au Mexique, a réussi à terminer 4e après s'être élancé de la 20e place depuis les stands. Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda) a été contraint à l'abandon après avoir été percuté dès le premier tour par la Haas-Ferrari du Danois Kevin Magnussen. "Ca a été quinze jours difficiles à digérer" depuis le sacre d'Hamilton au GP du Mexique, a réagi Vettel, son principal rival cette saison. "Mais ça fait du bien de monter sur la première marche du podium aujourd'hui". Ce succès lui permet d'accroître son avance à la deuxième place du classement des pilotes, de 15 à 22 points, sur le Finlandais. Il lui suffira donc de marquer trois points lors de la dernière manche de la saison à Abou Dhabi dans quinze jours pour être assuré d'être vice-champion du monde. Les Red Bull du Néerlandais Max Verstappen et de l'Australien Daniel Ricciardo, 14e sur la grille, se sont classées 5e et 6e, devant la Williams du Brésilien Felipe Massa, qui disputait son dernier GP national avant de prendre sa retraite en fin de saison et qui a aussi eu les honneurs du podium. Hamilton, relégué à la dernière place sur la grille après une sortie de piste en tout début de qualifications samedi et qui s'est finalement élancé de la voie des stands après avoir changé de nombreuses pièces de sa monoplace, a effectué une superbe remontée. Dans un premier temps, il a bénéficié de la neutralisation de la course dès le premier tour, suite à deux accrochages entre le Belge Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda), le Danois Kevin Magnussen (Haas) et l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) d'un côté et les Français Esteban Ocon (Force India) et Romain Grosjean (Haas) de l'autre. Exploitant une stratégie différentes de ses adversaires, Hamilton a même occupé la tête de la course dès le 31e tour avant de devoir à son tour passer par les stands et changer ses pneumatiques. Il repartira ensuite en 5e position. Il grappillera encore une place mais ne pourra jamais dépasser Räikkönen. Le Britannique n'en pas moins été élu pilote du jour. . (Belga)