Le Monégasque de 21 ans avait bien débuté sa journée samedi matin avec le meilleur temps de la 3e et dernière séance d'essais libres. Lors des qualifications, il a pourtant été éliminé en Q1 avec le 16e chrono (il partira 15e en raison de la pénalité infligée à Giovinazzi, ndlr). La faute à une erreur d'appréciation de son équipe qui a décidé de laisser sa voiture dans les stands après un premier tour rapide, estimant que son chrono était suffisant pour passer en Q2, ce qui ne fut finalement pas le cas. "J'ai demandé à l'équipe si nous étions certains d'être à l'abri et on m'a dit 'nous pensons l'être'", a expliqué Leclerc après la séance. "J'ai demandé si l'on n'aurait pas dû sortir à nouveau mais je n'ai pas reçu de réponse. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé et je n'ai pas eu d'explication détaillée. C'est très difficile à encaisser." Dépité, le Monégasque a continué à manifester son irritation. "C'est décevant de sortir en Q1 avec une Ferrari, qui plus est à domicile et sur une piste comme celle-ci où l'on ne peut pas dépasser. On ne peut pas se permettre de faire ce genre de choses." (Belga)