"Formula 1 est en contact étroit avec les autorités compétentes à propos de la situation actuelle. Les autorités ont confirmé que l'événement pouvait continuer comme prévu et nous resterons en contact étroit avec elles et toutes les écuries et nous suivrons de près la situation", a précisé l'organisateur dans un communiqué. Plus tôt vendredi, des attaques, revendiquées par les rebelles yéménites Houthis, ont eu lieu sur le sol saoudien, touchant notamment un site pétrolier à quelques kilomètres du circuit, durant la première séance d'essais libres vendredi après-midi. Stefano Domenicali, le président de la F1, s'est ensuite entretenu avec les pilotes et les responsables des écuries avant le début de la deuxième séance d'essais libres qui a finalement débuté à 18h15 au lieu de 18h00. La troisième et dernière séance est elle prévue samedi à 15h00 avant les qualifications à 18h00. Le départ du Grand Prix sera donné dimanche à 19h00. (Belga)

"Formula 1 est en contact étroit avec les autorités compétentes à propos de la situation actuelle. Les autorités ont confirmé que l'événement pouvait continuer comme prévu et nous resterons en contact étroit avec elles et toutes les écuries et nous suivrons de près la situation", a précisé l'organisateur dans un communiqué. Plus tôt vendredi, des attaques, revendiquées par les rebelles yéménites Houthis, ont eu lieu sur le sol saoudien, touchant notamment un site pétrolier à quelques kilomètres du circuit, durant la première séance d'essais libres vendredi après-midi. Stefano Domenicali, le président de la F1, s'est ensuite entretenu avec les pilotes et les responsables des écuries avant le début de la deuxième séance d'essais libres qui a finalement débuté à 18h15 au lieu de 18h00. La troisième et dernière séance est elle prévue samedi à 15h00 avant les qualifications à 18h00. Le départ du Grand Prix sera donné dimanche à 19h00. (Belga)