"Mon avis est qu'il s'agit d'une mauvaise décision", a en effet déclaré le directeur de la scuderia Mattia Binotto. "Max avait la place pour passer, mais a poussé Charles (Leclerc) hors de la piste. Il a donc transgressé le règlement. Mais si ce n'est pas l'avis des juges, il faut néanmoins respecter celui-ci. Donc bravo Max, qui a d'ailleurs fait une course fantastique, comme Charles, lequel aura d'autres opportunités. Ne pas faire appel, c'est mieux pour le sport. On tourne la page..." Ce qui n'empêchera pas d'autres incidents et accidents de survenir encore lors des prochaines courses. "Sans doute", admet Binotto. "Mais comme nous l'avons souvent dit, il faudrait laisser les pilotes libres de se battre. C'est ce que je crois, même si je ne suis peut-être pas heureux de la décision. Mais elle est bonne pour le sport et pour la F1." Il va de soi que dans le clan de Red Bull, Christian Horner, l'homologue de Binotto, se félicitait lui sans réserve, de la décision des commissaires, de ne pas sanctionner le dépassement controversé de son pilote-vedette. "Max a passé Charles au freinage, et était devant à la corde", expliquait-il. "C'était donc à l'autre pilote de lâcher, et c'est ainsi que Tom Kristensen et les autres commissaires l'ont vu. Tant mieux..." (Belga)