"Je suis plus optimiste et confiant qu'en 2021 car je pense que l'équipe a fait du très bon boulot avec la voiture. Nous sommes prêts", a lancé Alonso, qui va entamer sa seconde saison de rang avec Alpine. "J'espère que les nouvelles règles vont tout changer. Je suis impatient car c'est une vraie opportunité. J'espère que les voitures se suivront de plus près sur la piste, qu'il y aura plus d'actions et d'opportunités de dépassement. C'est sûrement mieux pour tout le monde." Vainqueur de son premier GP en Hongrie en 2021, Ocon estime pour sa part que c'est le "meilleur moment pour être en F1". L'écurie, basée à Enstone en Angleterre, est dirigée depuis peu par l'Américain Otmar Szafnauer, qui a quitté Aston Martin début janvier après plus de douze ans. La F1 a introduit cette saison un nouveau règlement technique devant permettre aux voitures, à l'aérodynamisme modifié, de se suivre et de se doubler plus facilement, promettant plus de spectacle. Les essais de pré-saison à Barcelone du 23 au 25 février seront l'occasion de déceler les premiers indices sur les forces en présence. Suivront trois autres jours de tests (10-12 mars) à Bahreïn, avant le premier Grand Prix le 20 mars également à Bahreïn. (Belga)

"Je suis plus optimiste et confiant qu'en 2021 car je pense que l'équipe a fait du très bon boulot avec la voiture. Nous sommes prêts", a lancé Alonso, qui va entamer sa seconde saison de rang avec Alpine. "J'espère que les nouvelles règles vont tout changer. Je suis impatient car c'est une vraie opportunité. J'espère que les voitures se suivront de plus près sur la piste, qu'il y aura plus d'actions et d'opportunités de dépassement. C'est sûrement mieux pour tout le monde." Vainqueur de son premier GP en Hongrie en 2021, Ocon estime pour sa part que c'est le "meilleur moment pour être en F1". L'écurie, basée à Enstone en Angleterre, est dirigée depuis peu par l'Américain Otmar Szafnauer, qui a quitté Aston Martin début janvier après plus de douze ans. La F1 a introduit cette saison un nouveau règlement technique devant permettre aux voitures, à l'aérodynamisme modifié, de se suivre et de se doubler plus facilement, promettant plus de spectacle. Les essais de pré-saison à Barcelone du 23 au 25 février seront l'occasion de déceler les premiers indices sur les forces en présence. Suivront trois autres jours de tests (10-12 mars) à Bahreïn, avant le premier Grand Prix le 20 mars également à Bahreïn. (Belga)