L'ancien Standardman, revenu au bercail pour une durée de cinq mois, a par ailleurs confirmé qu'il était fit pour la rencontre de ce vendredi face à Mouscron. Ezekiel n'a pas caché son bonheur de retrouver la maison rouche. Tout a débuté en novembre sur le ton de la boutade lors de conversations avec Pierre Locht, le team manager du club. L'idée s'est précisée de façon plus sérieuse en décembre avant de se concrétiser dans les dernières heures du mercato.

"Je savais que le football au Qatar était très différent de celui de la Belgique mais je ne m'attendais pas à un jeu aussi lent. Au terme du premier tour, j'avais décidé de quitter le club mais c'était Al-Arabi qui avait toutes les cartes en main. Le dossier a mis un certain temps à se décanter. Cela m'a un peu énervé mais je suis nettement plus relax aujourd'hui et heureux d'être là", a déclaré Ezekiel, qui portera le numéro 39. "L'argent n'est pas tout dans la vie mais c'est important", a ajouté Ezekiel qui considère ces six mois difficiles au Qatar "comme un apprentissage de la vie".

L'attaquant de 21 ans s'est dit très heureux de retrouver José Riga comme coach. "C'est lui qui m'a donné ma chance et la confiance. Je suis prêt pour vendredi et je veux apporter ma contribution à un groupe qui est déjà de qualité. J'espère que nous pourrons finir à une belle place. Jouer à côté d'Igor sera aisé. De par les automatismes du passé et la facilité de s'adapter à ce style de joueur."

La direction sportive du Standard se montre elle très satisfaite de cette arrivée qui était manifestement la priorité du mercato. "Ce joueur va nous apporter la profondeur qui nous faisait défaut. Chacun a fait un effort pour que l'opération se concrétise et Imoh en particulier ce qui prouve sa volonté de revenir au Standard."

Le Nigérian est loué pour une durée de six mois sans option d'achat. Il avait inscrit 32 buts lors des 91 rencontres disputées pour les rouches entre janvier 2012 et juillet 2014, date de son départ pour Al-Arabi , club avec lequel il a signé un contrat de quatre ans.

L'ancien Standardman, revenu au bercail pour une durée de cinq mois, a par ailleurs confirmé qu'il était fit pour la rencontre de ce vendredi face à Mouscron. Ezekiel n'a pas caché son bonheur de retrouver la maison rouche. Tout a débuté en novembre sur le ton de la boutade lors de conversations avec Pierre Locht, le team manager du club. L'idée s'est précisée de façon plus sérieuse en décembre avant de se concrétiser dans les dernières heures du mercato. "Je savais que le football au Qatar était très différent de celui de la Belgique mais je ne m'attendais pas à un jeu aussi lent. Au terme du premier tour, j'avais décidé de quitter le club mais c'était Al-Arabi qui avait toutes les cartes en main. Le dossier a mis un certain temps à se décanter. Cela m'a un peu énervé mais je suis nettement plus relax aujourd'hui et heureux d'être là", a déclaré Ezekiel, qui portera le numéro 39. "L'argent n'est pas tout dans la vie mais c'est important", a ajouté Ezekiel qui considère ces six mois difficiles au Qatar "comme un apprentissage de la vie". L'attaquant de 21 ans s'est dit très heureux de retrouver José Riga comme coach. "C'est lui qui m'a donné ma chance et la confiance. Je suis prêt pour vendredi et je veux apporter ma contribution à un groupe qui est déjà de qualité. J'espère que nous pourrons finir à une belle place. Jouer à côté d'Igor sera aisé. De par les automatismes du passé et la facilité de s'adapter à ce style de joueur." La direction sportive du Standard se montre elle très satisfaite de cette arrivée qui était manifestement la priorité du mercato. "Ce joueur va nous apporter la profondeur qui nous faisait défaut. Chacun a fait un effort pour que l'opération se concrétise et Imoh en particulier ce qui prouve sa volonté de revenir au Standard." Le Nigérian est loué pour une durée de six mois sans option d'achat. Il avait inscrit 32 buts lors des 91 rencontres disputées pour les rouches entre janvier 2012 et juillet 2014, date de son départ pour Al-Arabi , club avec lequel il a signé un contrat de quatre ans.