Elise Mertens, 26 ans, 3e mondiale en double, et Veronika Kudermetova, 24 ans, 9e mondiale en double, ont dominé la Tchèque Lucie Hradecka (WTA 26 en double), 36 ans, et l'Indienne Sania Mirza (WTA 37 en double), 35 ans, en deux sets: 6-0, 6-3 en moins d'une heure de jeu (57 minutes). En finale, la paire belgo-russe (N.3) sera opposée soit aux Américaines Cori Gauff et Jessica Pegula soit à un duo composé de la Japonaise Shuko Aoyama et la Serbe Aleksandra Krunic. La semaine dernière, Mertens et Kudermetova ont remporté le double à Dubaï aux Emirats arabes unis (WTA 500), soit le premier titre en 2022 en double pour Elise Mertens, le second avec Kudermetova après celui acquis à Istanbul l'an dernier. La native de Louvain, 26 ans, avait alors ajouté une 14e ligne à son impressionnant palmarès en double qui renseigne aussi, entre autres, trois titres du Grand Chelem et 20 finales sur le circuit WTA. La numéro 1 belge avait remporté, l'an dernier aussi, l'Open d'Australie avec la Bélarusse Aryna Sabalenka et Wimbledon avec la Taïwanaise Su-Wei Hsieh, ainsi que l'US Open, avec Sabalenka déjà, en 2019. (Belga)

Elise Mertens, 26 ans, 3e mondiale en double, et Veronika Kudermetova, 24 ans, 9e mondiale en double, ont dominé la Tchèque Lucie Hradecka (WTA 26 en double), 36 ans, et l'Indienne Sania Mirza (WTA 37 en double), 35 ans, en deux sets: 6-0, 6-3 en moins d'une heure de jeu (57 minutes). En finale, la paire belgo-russe (N.3) sera opposée soit aux Américaines Cori Gauff et Jessica Pegula soit à un duo composé de la Japonaise Shuko Aoyama et la Serbe Aleksandra Krunic. La semaine dernière, Mertens et Kudermetova ont remporté le double à Dubaï aux Emirats arabes unis (WTA 500), soit le premier titre en 2022 en double pour Elise Mertens, le second avec Kudermetova après celui acquis à Istanbul l'an dernier. La native de Louvain, 26 ans, avait alors ajouté une 14e ligne à son impressionnant palmarès en double qui renseigne aussi, entre autres, trois titres du Grand Chelem et 20 finales sur le circuit WTA. La numéro 1 belge avait remporté, l'an dernier aussi, l'Open d'Australie avec la Bélarusse Aryna Sabalenka et Wimbledon avec la Taïwanaise Su-Wei Hsieh, ainsi que l'US Open, avec Sabalenka déjà, en 2019. (Belga)