Yari Verschaeren à propos...

...de sa sélection pour l'EURO U21 : "Je ne la sentais pas venir ! Pas du tout. Je n'avais jamais été appelé, puis là, on me convoque pour aller directement à un Championnat d'Europe. Quand Johan Walem m'a téléphoné et m'a expliqué ce qu'il attendait de moi, j'avoue que je n'avais pas ça en tête. Je devais passer mes examens, je pensais surtout à sortir de rhéto dès le mois de juin, à éviter la deuxième session. Et à ce niveau-là, je n'étais sûr de rien à l'avance."

...de son éclosion : "Tout a été si vite. En peu de temps, je suis monté dans le noyau A, j'ai fait mes débuts en championnat, j'ai eu le trophée de Jeune Pro de l'Année, j'ai été dans ce Top 50 (le top 50 des joueurs de moins de 20 ans établi par le journal L'Équipe, ndlr), j'ai participé au Championnat d'Europe. Le plus beau moment, c'est celui où j'ai reçu ce prix de rookie de la saison."

...de sa valeur marchande : "Apparemment, c'est 15 millions sur Transfermarkt. C'est beaucoup, hein...Réaliste ? Euh... pour moi non. Si tu compares à d'autres joueurs de la D1 belge qui valent apparemment beaucoup moins que moi mais qui ont prouvé beaucoup plus que moi, ce n'est pas réaliste. Je te donne un exemple : Sven Kums. Comment tu expliques que ma valeur soit beaucoup plus élevée que la sienne ? Il a quand même bien fait ses preuves sur une durée bien plus longue. (...) Personne n'aurait prédit que je pourrais devenir une plus-value pour Anderlecht la saison passée, et sûrement pas moi. J'ai reçu ma chance, je l'ai prise, voilà. Je suis aussi conscient que s'il n'y avait pas eu des blessures et des joueurs en méforme, je ne serais pas au même point aujourd'hui. Sur ce coup-là, j'ai eu beaucoup de chance. Et aussi la chance que Hein Vanhaezebrouck croie en moi. Je n'oublierai jamais que c'est l'entraîneur qui m'a lancé chez les pros, il a ma reconnaissance pour toujours."

...de Vincent Kompany : "La direction et Kompany ne se seraient pas lancés s'ils n'étaient pas convaincus que ça peut fonctionner. Et puis tu imagines l'apport, pour les jeunes surtout, d'un joueur qui a un passé pareil ?"

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Yari Verschaeren dans votre Sport/Foot Magazine