Ça bouge énormément au Canonnier. La situation actuelle est limpide : le LOSC détient 51% des parts du RMP. Marc Coucke va plus que probablement devenir l'actionnaire majoritaire du club français. Si Mouscron Péruwelz reste la propriété du LOSC, Coucke deviendra le patron de deux clubs belges de la même division : le RMP et Ostende. C'est interdit. Il n'abandonnera pas Ostende et doit donc se débarrasser du RMP, CQFD. "Oui, on s'oriente clairement vers le rachat de la majorité des parts de Lille par Marc Coucke", confirme Edward Van Daele. "Simplement, on ne sait pas quand il réalisera la transaction, et de quelle façon."

"Le LOSC a besoin de l'accord du RMP"

Mouscron Péruwelz n'est-il plus qu'une marionnette de Lille, dont la direction pourrait faire ce qu'elle veut avec ses 51% ? Van Daele conteste fermement. "Il est stipulé noir sur blanc, à la fois dans les statuts et dans la convention qui nous lie, que le RMP aura son mot à dire sur le nouvel actionnaire. Il faudra un projet qui nous convient."

Des négociations sont en cours avec des repreneurs possibles. "Plusieurs pistes sont ouvertes, mais à l'heure actuelle, je suis incapable de dire qui rachètera les parts de Lille." Est-on donc sûr que la reprise sera réalisée avant la fin du championnat ? "Les contacts sont tellement avancés que je prévois en tout cas une finalisation avant le mois de janvier." Il n'y a pas d'intérêt belge, la tendance serait plutôt française. Il y a en tout cas au moins un candidat sérieux venant de la France et il semble qu'il tienne le bon bout.

"Des inquiétudes sur le projet, et quid du Futuro ?"

Si jusqu'ici les joueurs ne se montrent pas inquiets, ce n'est pas le cas chez certains employés. Fernando da Cruz est aujourd'hui directeur du centre de formation mouscronnois. "Il y a un questionnement dans le personnel. On lit la presse, on sait que ça bouge. Ce qui nous préoccupe au Futurosport, ce n'est pas tellement l'identité du repreneur mais son projet. Est-ce qu'il misera sur la formation ou mettra-t-il tous ses oeufs dans le panier de l'équipe Première ?"

Van Daele confirme : "On veut que l'ancrage mouscronnois soit respecté, on veut que le Futurosport continue à se développer, on veut que l'investissement dans notre centre de formation soit prolongé. On demandera que les infrastructures et le personnel soient sauvegardés."

Quid de la rumeur qatarie ?

Parmi les pistes citées, il y a un projet qatari. Le groupe qui a acquis Maxime Lestienne serait sur le point de signer le rachat des parts du LOSC. L'agent danois Mikkel Beck, ex-joueur de Lille, aurait servi d'intermédiaire. Il a déjà des joueurs à Lille et à Mouscron. Le rachat par le groupe qatari lui permettrait d'en placer d'autres au RMP. On entend même que le deal serait déjà réglé mais mis au frigo pour quelques semaines, histoire de calmer la Pro League et l'Union Belge, inquiètes de la nouvelle construction.

"C'est n'importe quoi, ça n'a aucun sens", tranche Edward Van Daele. "Je ne sais pas sur quoi se base cette rumeur qatarie."

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré au RMP dans votre Sport/Foot Magazine

Ça bouge énormément au Canonnier. La situation actuelle est limpide : le LOSC détient 51% des parts du RMP. Marc Coucke va plus que probablement devenir l'actionnaire majoritaire du club français. Si Mouscron Péruwelz reste la propriété du LOSC, Coucke deviendra le patron de deux clubs belges de la même division : le RMP et Ostende. C'est interdit. Il n'abandonnera pas Ostende et doit donc se débarrasser du RMP, CQFD. "Oui, on s'oriente clairement vers le rachat de la majorité des parts de Lille par Marc Coucke", confirme Edward Van Daele. "Simplement, on ne sait pas quand il réalisera la transaction, et de quelle façon.""Le LOSC a besoin de l'accord du RMP"Mouscron Péruwelz n'est-il plus qu'une marionnette de Lille, dont la direction pourrait faire ce qu'elle veut avec ses 51% ? Van Daele conteste fermement. "Il est stipulé noir sur blanc, à la fois dans les statuts et dans la convention qui nous lie, que le RMP aura son mot à dire sur le nouvel actionnaire. Il faudra un projet qui nous convient."Des négociations sont en cours avec des repreneurs possibles. "Plusieurs pistes sont ouvertes, mais à l'heure actuelle, je suis incapable de dire qui rachètera les parts de Lille." Est-on donc sûr que la reprise sera réalisée avant la fin du championnat ? "Les contacts sont tellement avancés que je prévois en tout cas une finalisation avant le mois de janvier." Il n'y a pas d'intérêt belge, la tendance serait plutôt française. Il y a en tout cas au moins un candidat sérieux venant de la France et il semble qu'il tienne le bon bout."Des inquiétudes sur le projet, et quid du Futuro ?"Si jusqu'ici les joueurs ne se montrent pas inquiets, ce n'est pas le cas chez certains employés. Fernando da Cruz est aujourd'hui directeur du centre de formation mouscronnois. "Il y a un questionnement dans le personnel. On lit la presse, on sait que ça bouge. Ce qui nous préoccupe au Futurosport, ce n'est pas tellement l'identité du repreneur mais son projet. Est-ce qu'il misera sur la formation ou mettra-t-il tous ses oeufs dans le panier de l'équipe Première ?"Van Daele confirme : "On veut que l'ancrage mouscronnois soit respecté, on veut que le Futurosport continue à se développer, on veut que l'investissement dans notre centre de formation soit prolongé. On demandera que les infrastructures et le personnel soient sauvegardés."Quid de la rumeur qatarie ?Parmi les pistes citées, il y a un projet qatari. Le groupe qui a acquis Maxime Lestienne serait sur le point de signer le rachat des parts du LOSC. L'agent danois Mikkel Beck, ex-joueur de Lille, aurait servi d'intermédiaire. Il a déjà des joueurs à Lille et à Mouscron. Le rachat par le groupe qatari lui permettrait d'en placer d'autres au RMP. On entend même que le deal serait déjà réglé mais mis au frigo pour quelques semaines, histoire de calmer la Pro League et l'Union Belge, inquiètes de la nouvelle construction. "C'est n'importe quoi, ça n'a aucun sens", tranche Edward Van Daele. "Je ne sais pas sur quoi se base cette rumeur qatarie." Par Pierre DanvoyeRetrouvez l'intégralité de l'article consacré au RMP dans votre Sport/Foot Magazine