Ce mercredi, à l'hôtel des Léopards à Port Elizabeth, Mbokani attendra un coup de fil du manager anderlechtois Herman Van Holsbeeck. "Je ne suis pas nerveux", assure-t-il. "Je ne peux pas me le permettre car je suis concentré sur la Coupe d'Afrique. Il serait on ne peut plus normal que je gagne. Mes principaux rivaux seront Lucas Biglia et Silvio Proto, même si quelques joueurs du Club Brugeois et de Genk sont très bons aussi."

"Mais le super-favori, c'est moi. Tout le monde le dit. Je pense que je peux m'imposer au premier tour de scrutin comme au deuxième car j'ai très bien joué du premier au dernier match. Cette saison, je m'étais fixé pour objectif d'inscrire 20 buts et j'en suis déjà à 14. Je dois donc revoir mes ambitions à la hausse. J'ai répondu présent dans tous les grands rendez-vous: contre Limassol, face au Zenit et contre Malaga. Le plus important, pour moi, c'est le but inscrit face aux Chypriotes : quelle émotion !"

"Je suis le meilleur joueur du championnat, tout le monde est bien d'accord avec ça. Mais il y a quatre ans, la plupart des journalistes avaient dit la même chose et il est apparu par la suite qu'ils n'avaient pas voté pour moi."

François Colin

Retrouvez l'intégralité de l'article dans votre Sport/Foot Magazine

Ce mercredi, à l'hôtel des Léopards à Port Elizabeth, Mbokani attendra un coup de fil du manager anderlechtois Herman Van Holsbeeck. "Je ne suis pas nerveux", assure-t-il. "Je ne peux pas me le permettre car je suis concentré sur la Coupe d'Afrique. Il serait on ne peut plus normal que je gagne. Mes principaux rivaux seront Lucas Biglia et Silvio Proto, même si quelques joueurs du Club Brugeois et de Genk sont très bons aussi.""Mais le super-favori, c'est moi. Tout le monde le dit. Je pense que je peux m'imposer au premier tour de scrutin comme au deuxième car j'ai très bien joué du premier au dernier match. Cette saison, je m'étais fixé pour objectif d'inscrire 20 buts et j'en suis déjà à 14. Je dois donc revoir mes ambitions à la hausse. J'ai répondu présent dans tous les grands rendez-vous: contre Limassol, face au Zenit et contre Malaga. Le plus important, pour moi, c'est le but inscrit face aux Chypriotes : quelle émotion !""Je suis le meilleur joueur du championnat, tout le monde est bien d'accord avec ça. Mais il y a quatre ans, la plupart des journalistes avaient dit la même chose et il est apparu par la suite qu'ils n'avaient pas voté pour moi."François ColinRetrouvez l'intégralité de l'article dans votre Sport/Foot Magazine