"Au plus tu as de joueurs de qualité, au plus facile sera la saison", explique Yannick Ferrera. Pourtant, c'est loin d'être Byzance au Pays noir. Actuellement seul Omar Jarun et Vincente Arze ont officiellement signé. "Abbas Bayat m'a appelé hier après notre match amical. Mynor Escoe était à ses côtés. Le président m'a dit qu'il était désormais carolo. Il m'est apparu très sympathique et ouvert. Il maîtrise bien le français et l'espagnol. C'est notre troisième renfort", lâche le jeune T1.

Yannick Ferrera a eu Omar Jarun en test durant 5 jours et il en est entièrement satisfait : "c'est un meneur : il est intelligent et expansif. Dès le premier entraînement, il parlait à tout le monde alors qu'il ne connaissait personne. Il est grand et costaud de la tête offensivement et défensivement. Son expérience pourra nous faire beaucoup de bien. Il vient du championnat polonais, je ne me fais pas de soucis au niveau de l'engagement et des contacts physiques." Mynor Escoe et Vincente Arze, deux autres têtes auxquelles on devra s'habituer, ont récemment signé au Pays noir.

Le quatrième renfort, même s'il est plus une solution d'avenir, vient du noyau B des Zèbres. Il s'agit de Jordy Kamba. "C'est un attaquant que nous avons décidé d'inclure dans l'équipe fanion", explique le neveu Ferrera. "Il est loin d'être prêt, mais se donne à fond à l'entraînement. Il aura certainement un peu de temps de jeu s'il évolue bien. On sentira s'il est prêt ou non."

Des tests : oui, non, pour le futur

Trois joueurs sont encore en test cette semaine. "Ce sont trois bons joueurs, mais je ne pense pas qu'Ahmed Aouedj sera retenu", commente l'entraîneur carolo. "Son profil est similaire à celui d'autres de nos joueurs et il n'est pas plus fort qu'eux." En ce qui concerne Françis N'Ganga, c'est une autre affaire et Yannick Ferrera se dit plutôt convaincu du joueur. Le Congolais est back gauche, un poste pour lequel Charleroi manque de joueurs. André Fillecia, jeune attaquant belge, est également dans le groupe de Charleroi. "Il n'est pas encore prêt, mais il pourrait être un bon pari sur l'avenir", explique le coach.

Ferrera rêve presque éveillé

"On aimerait recruter belge, certains joueurs souhaitent d'ailleurs venir à Charleroi. Mais il faut trouver un accord avec le club et le joueur. C'est souvent le financier qui bloque", déclare Yannick Ferrera qui sait qu'il aura besoin de sept noms belges ou formés en Belgique à coucher sur sa feuille de match. "On doit acheter pas cher, belge et de qualité, donc on se dirige vers des transferts en provenance des surplus des autres équipes de D1. Bruges a sept attaquants par exemple. Ils peuvent nous céder Vleminckx avec plaisir vu qu'il squatte le banc chez les Blauw en Zwart. Malheureusement, il n'est pas sur notre short-list."

C'est le surplus anderlechtois qui devrait logiquement être le plus exploité, car il est le plus large. Pourquoi ne pas voir Reynaldo transféré chez les Zèbres ? Deux noms circulent avec insistance pour un passage d'un Sporting à l'autre. Celui de Dalibor Veselinovic filtre avec beaucoup d'insistance. Pourtant, Yannick Ferrera préfère les attaquants rapides et qui jouent beaucoup balle au pied. "Veselinovic, c'est n'est pas trop le style de joueur que je préfère. Bien entendu, si Abbas Bayat m'annonce avoir transféré le joueur serbe, j'essayerai d'en tirer le maximum pour lui et pour l'équipe", avoue l'entraîneur carolo. Le discours est différent pour Pablo Chavarria, car il ne l'a jamais vu à l'oeuvre. "Si j'en crois les descriptions qu'on m'en fait, c'est le style de gars qui pourrait me plaire."

Rossini, Lepoint et Chatelle : un must pour Ferrera


Ils ne sont pas les seuls à avoir leur nom qui circule dans les travées du Stade du pays de Charleroi. Giuseppe Rossini pourrait très bien être le nouvel avant-centre des Zèbres. Son profil intéresse beaucoup le jeune T1 des carolos : "Il sait garder un ballon et marquer des buts. Il est Belge et connaît le championnat par coeur."

Deux médians au style opposé sont également ciblés. "Christophe Lepoint a une énorme faim de football, il serait une plus-value pour n'importe quel club de D1. Il a une mentalité de meneur et une hargne comme j'en ai peu vu. De plus, je suis à la recherche d'un infiltreur de son calibre." Reste à voir si les espoirs du coach se concrétiseront. Lepoint a un solide contrat à Gand et négocierait avec Waasland-Beveren. L'autre milieu de terrain pisté est Thomas Chatelle. Le Brabançon, actuellement sans contrat, pourrait apporter de la vitesse et de l'expérience sur l'aile droite, son poste de prédilection. Yannick Ferrera ne nie pas son intérêt pour l'ancien mauve, mais ne le confirme pas pour autant : "son nom est cité dans la presse et j'ai entendu parler de lui au club, mais ça reste des rumeurs et c'est un domaine qui n'est pas de mon ressort."

Romain Van der Pluym (stg.), Sportfootmagazine.be

"Au plus tu as de joueurs de qualité, au plus facile sera la saison", explique Yannick Ferrera. Pourtant, c'est loin d'être Byzance au Pays noir. Actuellement seul Omar Jarun et Vincente Arze ont officiellement signé. "Abbas Bayat m'a appelé hier après notre match amical. Mynor Escoe était à ses côtés. Le président m'a dit qu'il était désormais carolo. Il m'est apparu très sympathique et ouvert. Il maîtrise bien le français et l'espagnol. C'est notre troisième renfort", lâche le jeune T1. Yannick Ferrera a eu Omar Jarun en test durant 5 jours et il en est entièrement satisfait : "c'est un meneur : il est intelligent et expansif. Dès le premier entraînement, il parlait à tout le monde alors qu'il ne connaissait personne. Il est grand et costaud de la tête offensivement et défensivement. Son expérience pourra nous faire beaucoup de bien. Il vient du championnat polonais, je ne me fais pas de soucis au niveau de l'engagement et des contacts physiques." Mynor Escoe et Vincente Arze, deux autres têtes auxquelles on devra s'habituer, ont récemment signé au Pays noir. Le quatrième renfort, même s'il est plus une solution d'avenir, vient du noyau B des Zèbres. Il s'agit de Jordy Kamba. "C'est un attaquant que nous avons décidé d'inclure dans l'équipe fanion", explique le neveu Ferrera. "Il est loin d'être prêt, mais se donne à fond à l'entraînement. Il aura certainement un peu de temps de jeu s'il évolue bien. On sentira s'il est prêt ou non."Des tests : oui, non, pour le futur Trois joueurs sont encore en test cette semaine. "Ce sont trois bons joueurs, mais je ne pense pas qu'Ahmed Aouedj sera retenu", commente l'entraîneur carolo. "Son profil est similaire à celui d'autres de nos joueurs et il n'est pas plus fort qu'eux." En ce qui concerne Françis N'Ganga, c'est une autre affaire et Yannick Ferrera se dit plutôt convaincu du joueur. Le Congolais est back gauche, un poste pour lequel Charleroi manque de joueurs. André Fillecia, jeune attaquant belge, est également dans le groupe de Charleroi. "Il n'est pas encore prêt, mais il pourrait être un bon pari sur l'avenir", explique le coach. Ferrera rêve presque éveillé "On aimerait recruter belge, certains joueurs souhaitent d'ailleurs venir à Charleroi. Mais il faut trouver un accord avec le club et le joueur. C'est souvent le financier qui bloque", déclare Yannick Ferrera qui sait qu'il aura besoin de sept noms belges ou formés en Belgique à coucher sur sa feuille de match. "On doit acheter pas cher, belge et de qualité, donc on se dirige vers des transferts en provenance des surplus des autres équipes de D1. Bruges a sept attaquants par exemple. Ils peuvent nous céder Vleminckx avec plaisir vu qu'il squatte le banc chez les Blauw en Zwart. Malheureusement, il n'est pas sur notre short-list." C'est le surplus anderlechtois qui devrait logiquement être le plus exploité, car il est le plus large. Pourquoi ne pas voir Reynaldo transféré chez les Zèbres ? Deux noms circulent avec insistance pour un passage d'un Sporting à l'autre. Celui de Dalibor Veselinovic filtre avec beaucoup d'insistance. Pourtant, Yannick Ferrera préfère les attaquants rapides et qui jouent beaucoup balle au pied. "Veselinovic, c'est n'est pas trop le style de joueur que je préfère. Bien entendu, si Abbas Bayat m'annonce avoir transféré le joueur serbe, j'essayerai d'en tirer le maximum pour lui et pour l'équipe", avoue l'entraîneur carolo. Le discours est différent pour Pablo Chavarria, car il ne l'a jamais vu à l'oeuvre. "Si j'en crois les descriptions qu'on m'en fait, c'est le style de gars qui pourrait me plaire."Rossini, Lepoint et Chatelle : un must pour Ferrera Ils ne sont pas les seuls à avoir leur nom qui circule dans les travées du Stade du pays de Charleroi. Giuseppe Rossini pourrait très bien être le nouvel avant-centre des Zèbres. Son profil intéresse beaucoup le jeune T1 des carolos : "Il sait garder un ballon et marquer des buts. Il est Belge et connaît le championnat par coeur." Deux médians au style opposé sont également ciblés. "Christophe Lepoint a une énorme faim de football, il serait une plus-value pour n'importe quel club de D1. Il a une mentalité de meneur et une hargne comme j'en ai peu vu. De plus, je suis à la recherche d'un infiltreur de son calibre." Reste à voir si les espoirs du coach se concrétiseront. Lepoint a un solide contrat à Gand et négocierait avec Waasland-Beveren. L'autre milieu de terrain pisté est Thomas Chatelle. Le Brabançon, actuellement sans contrat, pourrait apporter de la vitesse et de l'expérience sur l'aile droite, son poste de prédilection. Yannick Ferrera ne nie pas son intérêt pour l'ancien mauve, mais ne le confirme pas pour autant : "son nom est cité dans la presse et j'ai entendu parler de lui au club, mais ça reste des rumeurs et c'est un domaine qui n'est pas de mon ressort." Romain Van der Pluym (stg.), Sportfootmagazine.be