Invité-surprise de dernière minute, Kyle Edmund, 24 ans, a dû passer par les qualifications, dont il était la première tête de série. Edmund avait remporté son premier, et unique, titre ATP l'année dernière à Anvers, en battant le Français Gaël Monfils 3-6, 7-6 (7/2) et 7-6 (7/4) en finale de la troisième édition de l'European Open, le seul tournoi ATP organisé en Belgique. Kyle Edmund, demi-finaliste de l'Open d'Australie en 2018, a connu une saison 2019 plus compliquée. Avant d'arrivée à Anvers, il restait sur quatre défaites d'affilée, à Cincinnati, à l'US Open, à Chengdu et à Pékin. Son dernier succès date du Masters 1000 de Montréal en août, où il avait éliminé l'Australien Nick Kyrgios avant d'être battu au 2e tour par le Russe Daniil Medvedev. (Belga)

Invité-surprise de dernière minute, Kyle Edmund, 24 ans, a dû passer par les qualifications, dont il était la première tête de série. Edmund avait remporté son premier, et unique, titre ATP l'année dernière à Anvers, en battant le Français Gaël Monfils 3-6, 7-6 (7/2) et 7-6 (7/4) en finale de la troisième édition de l'European Open, le seul tournoi ATP organisé en Belgique. Kyle Edmund, demi-finaliste de l'Open d'Australie en 2018, a connu une saison 2019 plus compliquée. Avant d'arrivée à Anvers, il restait sur quatre défaites d'affilée, à Cincinnati, à l'US Open, à Chengdu et à Pékin. Son dernier succès date du Masters 1000 de Montréal en août, où il avait éliminé l'Australien Nick Kyrgios avant d'être battu au 2e tour par le Russe Daniil Medvedev. (Belga)