"Nous n'avons pas commencé le match comme nous le voulions", a expliqué Willems. "Nous avons laissé trop d'espaces à notre adversaire et n'étions pas assez forts dans les duels. Nous savions que devions essayer de les dominer, de ne pas les laisser prendre le ballon. Après la pause, j'ai vu une bonne réaction. Nous avons réduit l'écart, mais avons manqué à plusieurs reprises l'égalisation. Nous avons eu assez de chances de marquer. A ce niveau, tu le paies cash. Leur première occasion, c'était directement but. Nous devons travailler cette efficacité si nous voulons progresser." Charleroi ne disputera pas sa première phase de groupes dans une compétition européenne. "J'ai versé des larmes pour cela et je n'étais pas le seul. Nous aurions pu réaliser quelque chose de grand, mais il ne faut pas oublier que Poznan est une bonne équipe. Tout le monde est très déçu, mais dimanche il y a déjà un match important contre le Standard. Important pour nous et pour les fans, qui seront présents. S'ils avaient été là aujourd'hui, ils auraient pu nous aider." (Belga)

"Nous n'avons pas commencé le match comme nous le voulions", a expliqué Willems. "Nous avons laissé trop d'espaces à notre adversaire et n'étions pas assez forts dans les duels. Nous savions que devions essayer de les dominer, de ne pas les laisser prendre le ballon. Après la pause, j'ai vu une bonne réaction. Nous avons réduit l'écart, mais avons manqué à plusieurs reprises l'égalisation. Nous avons eu assez de chances de marquer. A ce niveau, tu le paies cash. Leur première occasion, c'était directement but. Nous devons travailler cette efficacité si nous voulons progresser." Charleroi ne disputera pas sa première phase de groupes dans une compétition européenne. "J'ai versé des larmes pour cela et je n'étais pas le seul. Nous aurions pu réaliser quelque chose de grand, mais il ne faut pas oublier que Poznan est une bonne équipe. Tout le monde est très déçu, mais dimanche il y a déjà un match important contre le Standard. Important pour nous et pour les fans, qui seront présents. S'ils avaient été là aujourd'hui, ils auraient pu nous aider." (Belga)