"Le cas sera étudié par le comité de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA le 21 septembre", précise l'instance sur son site internet. Cologne est aussi visé pour "utilisation d'engins pyrotechniques", "jets d'objets", et "dégradations" par ses supporters. Le coup d'envoi du match du Groupe H, remporté 3-1 par Arsenal, a dû être retardé d'une heure jeudi soir pour "raisons de sécurité", notamment à cause du nombre important de supporters allemands présents. Selon la presse britannique, 20.000 supporters de Cologne avaient fait le déplacement à Londres alors que seulement 3.000 places avaient été allouées au club visiteur. Des Allemands ont ainsi pu échapper au parcage visiteurs et se mélanger massivement à des supporteurs anglais, favorisant le risque de débordements. Plus tôt dans la journée, Arsenal avait annoncé sa décision de mener une enquête "sur les circonstances autour de la rencontre, en vue d'en tirer des leçons qui pourront servir à l'avenir". La police, qui a procédé à cinq interpellations, a reconnu traiter des "troubles de l'ordre" à l'intérieur du stade tandis qu'une vidéo prise par un supporter montrait sur la chaine Sky Sports News des échauffourées dans les tribunes. (Belga)

"Le cas sera étudié par le comité de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA le 21 septembre", précise l'instance sur son site internet. Cologne est aussi visé pour "utilisation d'engins pyrotechniques", "jets d'objets", et "dégradations" par ses supporters. Le coup d'envoi du match du Groupe H, remporté 3-1 par Arsenal, a dû être retardé d'une heure jeudi soir pour "raisons de sécurité", notamment à cause du nombre important de supporters allemands présents. Selon la presse britannique, 20.000 supporters de Cologne avaient fait le déplacement à Londres alors que seulement 3.000 places avaient été allouées au club visiteur. Des Allemands ont ainsi pu échapper au parcage visiteurs et se mélanger massivement à des supporteurs anglais, favorisant le risque de débordements. Plus tôt dans la journée, Arsenal avait annoncé sa décision de mener une enquête "sur les circonstances autour de la rencontre, en vue d'en tirer des leçons qui pourront servir à l'avenir". La police, qui a procédé à cinq interpellations, a reconnu traiter des "troubles de l'ordre" à l'intérieur du stade tandis qu'une vidéo prise par un supporter montrait sur la chaine Sky Sports News des échauffourées dans les tribunes. (Belga)