Les Buffalos ont fait preuve d'une grande force mentale après s'être retrouvés rapidement avec un déficit de deux buts. "Il y a eu pas mal d'émotion après le coup de sifflet", a dit Thorup. "C'est un point important. Le fait que nous y avons encore cru à 0-2 contre une grande équipe de Bundesliga en dit long sur mon équipe. C'est surtout lors des reconversions que l'on a pu constater que Wolfsburg a beaucoup de qualités. Grâce au 1-2, nous avons gardé la foi. Je pense que nous méritons ce point. Nous n'avons peut-être pas douze victoires d'affilée à domicile, mais ce match nul me semble être une victoire. C'est mon moment le plus intense à Gand jusqu'à présent. Nous avons travaillé dur pour cela. J'ai voulu fêter ça après le match et montrer aux joueurs que c'était important." Auteur d'un doublé, Yaremchuk a été le héros de Gand. "Il montre qu'il est important d'avoir un attaquant avec confiance. Par rapport à l'année dernière, Roman est une autre personne, mentalement il y a une grande différence. Il travaille aussi très fort. J'ai beaucoup de respect pour ce qu'il fait." En seconde mi-temps, Gand s'en est bien sorti quand Ngadeu n'a eu qu'une carte jaune pour une faute sur Victor. Et sur le second but de Yaremchuk, les Allemands ont réclamé un jeu dangereux. "Pour moi, l'action de Ngadeu ne valait pas une rouge. Kaminski a pris le ballon, qui n'était plus en possession du joueur de Wolfsburg. Je ne pense pas non plus qu'il y ait un jeu dangereux sur le 2-2. Le centre était parfait et Roman était premier sur la balle. L'arbitre a fait du bon travail." Le 7 novembre, Gand se rendra à Wolfsburg, qui possède également cinq points. Saint-Etienne et Oleksandriya suivent avec deux points. "C'est un groupe très équilibré. Tout le monde s'attendait à ce que Saint-Etienne fasse un 6 sur 6 contre Oleksandriya. Et regardez, les Français sont freinés à domicile. Chaque équipe peut prendre des points chez son adversaire dans cette poule." (Belga)

Les Buffalos ont fait preuve d'une grande force mentale après s'être retrouvés rapidement avec un déficit de deux buts. "Il y a eu pas mal d'émotion après le coup de sifflet", a dit Thorup. "C'est un point important. Le fait que nous y avons encore cru à 0-2 contre une grande équipe de Bundesliga en dit long sur mon équipe. C'est surtout lors des reconversions que l'on a pu constater que Wolfsburg a beaucoup de qualités. Grâce au 1-2, nous avons gardé la foi. Je pense que nous méritons ce point. Nous n'avons peut-être pas douze victoires d'affilée à domicile, mais ce match nul me semble être une victoire. C'est mon moment le plus intense à Gand jusqu'à présent. Nous avons travaillé dur pour cela. J'ai voulu fêter ça après le match et montrer aux joueurs que c'était important." Auteur d'un doublé, Yaremchuk a été le héros de Gand. "Il montre qu'il est important d'avoir un attaquant avec confiance. Par rapport à l'année dernière, Roman est une autre personne, mentalement il y a une grande différence. Il travaille aussi très fort. J'ai beaucoup de respect pour ce qu'il fait." En seconde mi-temps, Gand s'en est bien sorti quand Ngadeu n'a eu qu'une carte jaune pour une faute sur Victor. Et sur le second but de Yaremchuk, les Allemands ont réclamé un jeu dangereux. "Pour moi, l'action de Ngadeu ne valait pas une rouge. Kaminski a pris le ballon, qui n'était plus en possession du joueur de Wolfsburg. Je ne pense pas non plus qu'il y ait un jeu dangereux sur le 2-2. Le centre était parfait et Roman était premier sur la balle. L'arbitre a fait du bon travail." Le 7 novembre, Gand se rendra à Wolfsburg, qui possède également cinq points. Saint-Etienne et Oleksandriya suivent avec deux points. "C'est un groupe très équilibré. Tout le monde s'attendait à ce que Saint-Etienne fasse un 6 sur 6 contre Oleksandriya. Et regardez, les Français sont freinés à domicile. Chaque équipe peut prendre des points chez son adversaire dans cette poule." (Belga)