Le premier quart d'heure fut passé sans encombre, le forcing initial tchèque étant moins intense que prévu. Un centre de Jonathan Bolingi amena même le danger devant le but local dès la 2e minute. Mais la reprise de Lior Refaelov survola l'objectif. Et le premier tir cadré de la rencontre a été tenté par Aurelio Buta à la 18e, même si le défenseur portugais aurait peut-être mieux fait de centrer. Son envoi fut quoi qu'il en soit aisément bloqué par le gardien Ales Hruska. Le cap de la demi-heure fut également franchi, mais le Vikoria était passé à la vitesse supérieure. Une terrible frayeur pétrifia ainsi les supporters anversois, par ailleurs entrés dans le stade avec des fumigènes, à la 35e. Un coup-franc du capitaine Patrik Hrosovsky fut en effet repris de volée du gauche par le latéral gauche David Limbersky, le ballon s'écrasant sur la transversale. L'Antwerp avait échappé au goal de l'année et, provisoirement du moins, aux prolongations. Bolingi, touché à la cheville, céda sa place à Dieumerci Mbokani, qui avait en effet débuté la rencontre sur le banc, juste avant le repos. Nouvelle frayeur à la 49e lorsque bien lancé par l'arrière droit Milan Havel, le très remuant Michael Krmencik obligea Bolat à réaliser son premier grand arrêt du match. Le gardien anversois fut encore sauvé par la latte sur une reprise à bout portant d'Havel, et, cette fois encore, à la suite d'un coup franc de Hrosovsky. L'Antwerp tenait toujours miraculeusement son nul blanc, mais avait quand même intérêt à couronner son hold up par un but en contre, pour se mettre à l'abri. En attendant Havel, encore lui, trouva Lukas Kalvach en position idéale pour conclure, mais le ballon rebondit au-dessus de but (66e). Ce fut ensuite à nouveau Bolat qui réussit à remporter un face à face avec Joel Kayamba, en déviant l'envoi dans le filet latéral (71e). Krmencik réussit enfin à marquer le but que Plzen méritait mille fois, à la 81e. Il n'avait plus qu'à pousser le ballon derrière la ligne après un duel arien perdu par Bolat (bousculé ?) contre Tomas Chory, qui venait de monter au jeu, et une remise de la tête de l'inévitable Havel. Plzen continua à gaspiller des occasions en prolongations, notamment Hrosovsky (93e) et Chory (96e). Mais le deuxième but était plus que jamais dans l'air, et il fut signé à bout portant de la tête par Krmencik, en conclusion d'un cafouillage monstre, à la 97e. Rien n'était pour autant perdu et la preuve, c'est que sur un coup-franc de Refaelov, Mbokani surgit pour inscrire du crâne devant un public médusé et des défenseurs aux abonnés absents, le gardien compris, le but d'une inespérée qualification anversoise à la 113e minute... (Belga)