Dans une ambiance des grands soirs et après un match nul à l'aller (1-1), les deux équipes avaient la possibilité de passer en demi-finale. Mais l'équipe de Thomas Tuchel, successeur de Jürgen Klopp au Borussia, a commencé le match pied au plancher. Sur un rapide contre, Castro a trouvé Aubameyang dont la reprise a été repoussée par Simon Mignolet mais Henrikh Mkhitaryan, à l'affût, a ouvert le score (0-1, 5e). Sur un nouveau contre mené avec brio, Reus a envoyé une passe trois étoiles dans la course de Pierre-Emerick Aubameyang, qui a trompé Mignolet d'une frappe dans le plafond (0-2, 9e). Malgré ça, les Reds se sont ensuite montrés dangereux à plusieurs reprises. Divock Origi a eu deux occasions, la première repoussée par un défenseur (17e), la deuxième est passée à côté du poteau de Weidenfeller (25e). Après une belle parade de Mignolet sur un centre dangereux de Lukasz Piszczek (32e), Coutinho a tenté sa chance, en vain (38e). Dès le retour des vestiaires, Liverpool a fait mouche sur sa première frappe cadrée du match. Lancé idéalement par Emre Can dans l'axe, Divock Origi a glissé le cuir hors de portée de Weidenfeller d'un pointu entre ses jambes (1-2, 48e). C'est le quatrième but en une semaine pour le Diable Rouge. Marco Reus, trouvé sur son aile gauche grâce à la couverture hasardeuse de Mamadou Sakho, a ouvert le pied pour envoyer le cuir dans le filet opposé et tromper Mignolet, impuissant (1-3, 57e). Alors que tout le monde voyait les Allemands gérer leur avance jusqu'au coup de sifflet final, Liverpool a continué à pousser. Sur un magnifique une-deux avec James Milner, Coutinho a fait mouche d'une frappe de l'extérieur du rectangle (2-3, 66e). La remontée de Liverpool s'est poursuivie dans le dernier quart d'heure. Sur un corner de Coutinho, Mamadou Sakho, seul au petit rectangle, a égalisé d'une tête rageuse (3-3, 78e). Dans un rush final typiquement anglais, Liverpool a réalisé l'impensable. Sur un coup franc joué à terre, Daniel Sturridge a trouvé Milner qui a centré au deuxième poteau pour Dejan Lovren, qui a propulsé le ballon dans les filets d'une tête imparable (4-3, 90e+1). Revenu du diable vauvert, Liverpool s'est donc qualifié au terme d'un match qui restera dans les annales du football européen. (Belga)

Dans une ambiance des grands soirs et après un match nul à l'aller (1-1), les deux équipes avaient la possibilité de passer en demi-finale. Mais l'équipe de Thomas Tuchel, successeur de Jürgen Klopp au Borussia, a commencé le match pied au plancher. Sur un rapide contre, Castro a trouvé Aubameyang dont la reprise a été repoussée par Simon Mignolet mais Henrikh Mkhitaryan, à l'affût, a ouvert le score (0-1, 5e). Sur un nouveau contre mené avec brio, Reus a envoyé une passe trois étoiles dans la course de Pierre-Emerick Aubameyang, qui a trompé Mignolet d'une frappe dans le plafond (0-2, 9e). Malgré ça, les Reds se sont ensuite montrés dangereux à plusieurs reprises. Divock Origi a eu deux occasions, la première repoussée par un défenseur (17e), la deuxième est passée à côté du poteau de Weidenfeller (25e). Après une belle parade de Mignolet sur un centre dangereux de Lukasz Piszczek (32e), Coutinho a tenté sa chance, en vain (38e). Dès le retour des vestiaires, Liverpool a fait mouche sur sa première frappe cadrée du match. Lancé idéalement par Emre Can dans l'axe, Divock Origi a glissé le cuir hors de portée de Weidenfeller d'un pointu entre ses jambes (1-2, 48e). C'est le quatrième but en une semaine pour le Diable Rouge. Marco Reus, trouvé sur son aile gauche grâce à la couverture hasardeuse de Mamadou Sakho, a ouvert le pied pour envoyer le cuir dans le filet opposé et tromper Mignolet, impuissant (1-3, 57e). Alors que tout le monde voyait les Allemands gérer leur avance jusqu'au coup de sifflet final, Liverpool a continué à pousser. Sur un magnifique une-deux avec James Milner, Coutinho a fait mouche d'une frappe de l'extérieur du rectangle (2-3, 66e). La remontée de Liverpool s'est poursuivie dans le dernier quart d'heure. Sur un corner de Coutinho, Mamadou Sakho, seul au petit rectangle, a égalisé d'une tête rageuse (3-3, 78e). Dans un rush final typiquement anglais, Liverpool a réalisé l'impensable. Sur un coup franc joué à terre, Daniel Sturridge a trouvé Milner qui a centré au deuxième poteau pour Dejan Lovren, qui a propulsé le ballon dans les filets d'une tête imparable (4-3, 90e+1). Revenu du diable vauvert, Liverpool s'est donc qualifié au terme d'un match qui restera dans les annales du football européen. (Belga)