Cette défaite condamne le club liégeois à la dernière place du groupe G avec 4 points. Déjà qualifié, Feyenoord (12 points) termine premier et sera accompagné en 16e de finale par le FC Séville (11 points) vainqueur (1-0) de Rijeka (3e avec 7 points).

Ivan Vukomanovic a fait tourner son noyau. Le Serbe a aligné Eiji Kawashima dans le but et a titularisé Corentin Fiore dans l'axe de la défense. Le Standard a mis le feu à la rencontre et aurait pu ouvrir la marque par Ricardo Faty (11e). Mais Feyenoord n'a pas attendu sagement dans son rectangle. Tous ses joueurs, y compris son attaquant Kazim, n'ont pas hésité à mettre le pied. A la 16e, les Néerlandais ont hérité d'un coup franc que Jens Toornstra a transformé avec la complicité de Kawashima (0-1).

Lex Immers (18e) et Jean-Paul Boëtius (28e) ont encore inquiété la défense liégeoise mais ensuite, Feyenoord a donné l'impression de se contenter de ce résultat. Le Standard, qui n'assurait plus le rythme, ne s'est pas montré très dangereux en attaque si ce n'est sur un mouvement orchestré par Yuji Ono et Jeff Louis (38e).

A la reprise, le Standard a joué sur le même schéma et s'est révélé peu incisif. A la 60e, Boëtius a profité d'une hésitation de Fiore pour doubler l'avance de son équipe (0-2). Malgré la bonne volonté de De Camargo, le sort des Liégeois était scellé et à la 88e, Manu a rendu l'addition encore un peu plus salée (0-3).

Cette défaite condamne le club liégeois à la dernière place du groupe G avec 4 points. Déjà qualifié, Feyenoord (12 points) termine premier et sera accompagné en 16e de finale par le FC Séville (11 points) vainqueur (1-0) de Rijeka (3e avec 7 points).Ivan Vukomanovic a fait tourner son noyau. Le Serbe a aligné Eiji Kawashima dans le but et a titularisé Corentin Fiore dans l'axe de la défense. Le Standard a mis le feu à la rencontre et aurait pu ouvrir la marque par Ricardo Faty (11e). Mais Feyenoord n'a pas attendu sagement dans son rectangle. Tous ses joueurs, y compris son attaquant Kazim, n'ont pas hésité à mettre le pied. A la 16e, les Néerlandais ont hérité d'un coup franc que Jens Toornstra a transformé avec la complicité de Kawashima (0-1). Lex Immers (18e) et Jean-Paul Boëtius (28e) ont encore inquiété la défense liégeoise mais ensuite, Feyenoord a donné l'impression de se contenter de ce résultat. Le Standard, qui n'assurait plus le rythme, ne s'est pas montré très dangereux en attaque si ce n'est sur un mouvement orchestré par Yuji Ono et Jeff Louis (38e).A la reprise, le Standard a joué sur le même schéma et s'est révélé peu incisif. A la 60e, Boëtius a profité d'une hésitation de Fiore pour doubler l'avance de son équipe (0-2). Malgré la bonne volonté de De Camargo, le sort des Liégeois était scellé et à la 88e, Manu a rendu l'addition encore un peu plus salée (0-3).