Une qualification serait même historique pour le club qui depuis sa deuxième naissance en 1988, et la fusion entre Winterslag et Waterschei Thor, n'a encore jamais égalé les performances européennes de ses deux parrains. Elle est de surcroît en très bonne voie après le match nul avantageux forcé au match aller en terre roumaine, 2-2, même s'il a quand même un petit goût de cendre vu que par deux fois le club limbourgeois avait mené. Le suspense demeure donc malgré tout entier, et on imagine que Stuivenberg s'en serait bien passé, surtout après la mésaventure contre Ostende en Coupe, dans la même situation ou à peu près. D'autant qu'en plus, cette équipe d'Astra a jusqu'à présent presque toujours marqué à l'extérieur, sauf à l'AS Rome (4-0). "OK mais on ne va pas spéculer sur un 0-0", balaie Albert Stuivenberg. "On veut tout simplement gagner cette rencontre, et peu importe sur quel score. Maintenant on ne va pas pour autant perdre de vue qu'un nul pourrait et devrait même aussi suffire..." Si le trésorier du club grimace en constatant que sept mille tickets à peine ont jusqu'à présent éte vendus pour ce match, l'entraîneur compte lui sur le soutien d'un stade comble. "C'est le petit plus qui doit nous pousser au tour suivant", estime-t-il en effet. "J'espère donc que la vente des billets va s'emballer..." Genk bénéficie en tout cas d'une chance unique d'enfin franchir cette marche des 1/16e de finale, trop haute à Stuttgart et Makhachkala en 2013 et 2014. Aucune victoire n'a même jamais été obtenue après l'hiver sur la scène européenne, mais on sait qu'il ne sera pas forcément nécéssaire de briser cette série pour se qualifier jeudi. Albert Stuivenberg se garde bien de déjà vendre la peau de l'ours. "On a vu à l'aller que cette équipe d'Astra comprend quelques joueurs de grande valeur", prévient-il. "On sait aussi qu'elle a obtenu ses meilleurs résultats en déplacement, et que le rôle de l'outsider est celui qu'elle préfère (West Ham United, éliminé en barrages, en sait quelque chose, ndlr). Il s'agira donc de rester concentrés et de se méfier des contres d'un bout à l'autre de cette rencontre cruciale (qui sera arbitrée par le Néerlandais Serdar Gözübüyük, ndlr)", conclut-il. (Belga)

Une qualification serait même historique pour le club qui depuis sa deuxième naissance en 1988, et la fusion entre Winterslag et Waterschei Thor, n'a encore jamais égalé les performances européennes de ses deux parrains. Elle est de surcroît en très bonne voie après le match nul avantageux forcé au match aller en terre roumaine, 2-2, même s'il a quand même un petit goût de cendre vu que par deux fois le club limbourgeois avait mené. Le suspense demeure donc malgré tout entier, et on imagine que Stuivenberg s'en serait bien passé, surtout après la mésaventure contre Ostende en Coupe, dans la même situation ou à peu près. D'autant qu'en plus, cette équipe d'Astra a jusqu'à présent presque toujours marqué à l'extérieur, sauf à l'AS Rome (4-0). "OK mais on ne va pas spéculer sur un 0-0", balaie Albert Stuivenberg. "On veut tout simplement gagner cette rencontre, et peu importe sur quel score. Maintenant on ne va pas pour autant perdre de vue qu'un nul pourrait et devrait même aussi suffire..." Si le trésorier du club grimace en constatant que sept mille tickets à peine ont jusqu'à présent éte vendus pour ce match, l'entraîneur compte lui sur le soutien d'un stade comble. "C'est le petit plus qui doit nous pousser au tour suivant", estime-t-il en effet. "J'espère donc que la vente des billets va s'emballer..." Genk bénéficie en tout cas d'une chance unique d'enfin franchir cette marche des 1/16e de finale, trop haute à Stuttgart et Makhachkala en 2013 et 2014. Aucune victoire n'a même jamais été obtenue après l'hiver sur la scène européenne, mais on sait qu'il ne sera pas forcément nécéssaire de briser cette série pour se qualifier jeudi. Albert Stuivenberg se garde bien de déjà vendre la peau de l'ours. "On a vu à l'aller que cette équipe d'Astra comprend quelques joueurs de grande valeur", prévient-il. "On sait aussi qu'elle a obtenu ses meilleurs résultats en déplacement, et que le rôle de l'outsider est celui qu'elle préfère (West Ham United, éliminé en barrages, en sait quelque chose, ndlr). Il s'agira donc de rester concentrés et de se méfier des contres d'un bout à l'autre de cette rencontre cruciale (qui sera arbitrée par le Néerlandais Serdar Gözübüyük, ndlr)", conclut-il. (Belga)