Le Racing Genk ne se laissait pas impressionner en début de rencontre et prenait la possession du ballon à son compte comme à son habitude. Marqué par de nombreuses fautes, le match tardait à démarrer véritablement. Le milieu limbourgeois Malinovskyi était le premier à se mettre en évidence mais son tir passait à côté des cages turques (17). Les Limbourgeois étaient récompensés de leurs efforts à la 23e. Sur une reconversion offensive magistralement orchestrée, Samatta reprenait de volée un centre de Maehle dans le rectangle pour inscrire son huitième but en Europa League (les qualifications comprises) cette saison. Le leader de la Jupiler Pro League était tout proche de doubler la mise à la 36e sur un tir croisé de Samatta. Il manquait cependant quelques centimètres à Ndongala pour pousser la balle au fond des filets. L'ailier du Racing Genk Paintsil héritait de la première occasion franche de la deuxième période. Le Ghanéen manquait toutefois son face à face avec Karius à l'heure de jeu. Les Turcs faisaient ensuite le siège du but limbourgeois sans parvenir à inquiéter le gardien Vukovic. Le milieu offensif de Genk Pozuelo était même tout proche de doubler la mise mais l'Espagnol manquait son face à face avec Karius (69). Ce n'était que partie remise puisque Samatta, isolé au second poteau, inscrivait son deuxième but de la soirée dans la foulée (70). Besiktas réagissait et réduisait la marque quatre minutes plus tard grâce à Vagner Love (74). Les Limbourgeois n'avaient pas le temps de douter puisque Ndongala redonnait un avantage de deux buts à son équipe à la 81e avant que Piotrowski n'alourdisse le score à 1-4. L'attaquant brésilien de Besiktas Love inscrivait également un doublé pour fixer le score final à 2-4. Au classement, Genk prend seul la tête du groupe I avec six points puisque Sarpsborg et Malmö se sont neutralisés (1-1). Les deux équipes suivent avec quatre points. Besiktas ferme la marche avec trois points. (Belga)

Le Racing Genk ne se laissait pas impressionner en début de rencontre et prenait la possession du ballon à son compte comme à son habitude. Marqué par de nombreuses fautes, le match tardait à démarrer véritablement. Le milieu limbourgeois Malinovskyi était le premier à se mettre en évidence mais son tir passait à côté des cages turques (17). Les Limbourgeois étaient récompensés de leurs efforts à la 23e. Sur une reconversion offensive magistralement orchestrée, Samatta reprenait de volée un centre de Maehle dans le rectangle pour inscrire son huitième but en Europa League (les qualifications comprises) cette saison. Le leader de la Jupiler Pro League était tout proche de doubler la mise à la 36e sur un tir croisé de Samatta. Il manquait cependant quelques centimètres à Ndongala pour pousser la balle au fond des filets. L'ailier du Racing Genk Paintsil héritait de la première occasion franche de la deuxième période. Le Ghanéen manquait toutefois son face à face avec Karius à l'heure de jeu. Les Turcs faisaient ensuite le siège du but limbourgeois sans parvenir à inquiéter le gardien Vukovic. Le milieu offensif de Genk Pozuelo était même tout proche de doubler la mise mais l'Espagnol manquait son face à face avec Karius (69). Ce n'était que partie remise puisque Samatta, isolé au second poteau, inscrivait son deuxième but de la soirée dans la foulée (70). Besiktas réagissait et réduisait la marque quatre minutes plus tard grâce à Vagner Love (74). Les Limbourgeois n'avaient pas le temps de douter puisque Ndongala redonnait un avantage de deux buts à son équipe à la 81e avant que Piotrowski n'alourdisse le score à 1-4. L'attaquant brésilien de Besiktas Love inscrivait également un doublé pour fixer le score final à 2-4. Au classement, Genk prend seul la tête du groupe I avec six points puisque Sarpsborg et Malmö se sont neutralisés (1-1). Les deux équipes suivent avec quatre points. Besiktas ferme la marche avec trois points. (Belga)