"C'était une rencontre émotionnelle. En tant qu'entraîneur, un tel match vous fait prendre immédiatement quelques années de plus. Je tremblais jusqu'à la fin. Heureusement, la fin est positive", a déclaré le coach de La Gantoise, Jess Thorup, lors de la conférence qui a suivi la rencontre. "Tout le monde savait que c'était un match très important. Nous avons bien commencé. Après quelques touches de balle, c'était déjà 1-0. Un début de rêve, en d'autres termes. Nous sommes allés plus loin plus loin jusqu'à 2-1 et puis vous commencez à vous reposer. Ensuite, vous discutez de la façon dont vous allez aborder les 45 minutes suivantes. Le 3-1 suit et vous pensez que la victoire est là parce que vous gardez la balle dans vos propres rangs tout le temps. Ce n'est pas le cas. Nous avons donné à Saint-Étienne l'occasion de revenir dans le jeu. Et puis la peur de perdre a frappé. Heureusement, les supporters étaient derrière nous et l'équipe pour que nous puissions encore remporter la victoire." (Belga)

"C'était une rencontre émotionnelle. En tant qu'entraîneur, un tel match vous fait prendre immédiatement quelques années de plus. Je tremblais jusqu'à la fin. Heureusement, la fin est positive", a déclaré le coach de La Gantoise, Jess Thorup, lors de la conférence qui a suivi la rencontre. "Tout le monde savait que c'était un match très important. Nous avons bien commencé. Après quelques touches de balle, c'était déjà 1-0. Un début de rêve, en d'autres termes. Nous sommes allés plus loin plus loin jusqu'à 2-1 et puis vous commencez à vous reposer. Ensuite, vous discutez de la façon dont vous allez aborder les 45 minutes suivantes. Le 3-1 suit et vous pensez que la victoire est là parce que vous gardez la balle dans vos propres rangs tout le temps. Ce n'est pas le cas. Nous avons donné à Saint-Étienne l'occasion de revenir dans le jeu. Et puis la peur de perdre a frappé. Heureusement, les supporters étaient derrière nous et l'équipe pour que nous puissions encore remporter la victoire." (Belga)