Après sa courte défaite (1-0) au match aller, Valence a pris le meilleur départ. Plus entreprenants, les hommes de Gary Nevillle ont ouvert le score par Santi Mina, à l'affût d'un tir mal repoussé par Herrerin (1-0, 13e). Pourtant douzième en Liga, Valence va enfoncer le clou. Sur un beau centre de José Gaya, le défenseur brésilien Santos a marqué d'une tête imparable (2-0, 37e). Peu en vue jusque là, les Basques se sont montrés réalistes devant le but. Sur une phase entachée d'une faute de main, Aritz Aduriz a fait parler son sang froid. Mis sur orbite grâce à une somptueuse aile de pigeon de Raul Garcia, l'avant-centre des "Leones" a trompé Ryan d'un plat du pied (2-1, 76e). Malgré un rush final, les "Ches" ne sont pas parvenus à marquer le but tant attendu. La Lazio de Rome, qui avait fait match nul en République Tchèque la semaine dernière au Sparta Prague (1-1), a été prise à froid dans le premier quart d'heure. Face au second du championnat tchèque, les "Laziali" ont encaissé deux fois coup sur coup. D'abord sur un tir en demi-volée de Borek Dockal (0-1, 10e). Ensuite sur un beau mouvement ponctué par un tir de Ladislav Krejci dans le petit filet opposé (0-2, 12e). L'équipe de Lucas Biglia a bu le calice jusqu'à la lie avec le but de Julis juste avant la mi-temps (0-3, 44e). Vainqueur 2-0 à l'aller chez lui, Villarreal a tenu bon au Bayer Leverkusen. Dominé, le sous-marin jaune a plié mais n'a pas rompu face à la phalange allemande (0-0). Quatrième de Liga, Villarreal a démontré une belle cohésion d'équipe pour se qualifier en quarts de finale de la compétition. (Belga)

Après sa courte défaite (1-0) au match aller, Valence a pris le meilleur départ. Plus entreprenants, les hommes de Gary Nevillle ont ouvert le score par Santi Mina, à l'affût d'un tir mal repoussé par Herrerin (1-0, 13e). Pourtant douzième en Liga, Valence va enfoncer le clou. Sur un beau centre de José Gaya, le défenseur brésilien Santos a marqué d'une tête imparable (2-0, 37e). Peu en vue jusque là, les Basques se sont montrés réalistes devant le but. Sur une phase entachée d'une faute de main, Aritz Aduriz a fait parler son sang froid. Mis sur orbite grâce à une somptueuse aile de pigeon de Raul Garcia, l'avant-centre des "Leones" a trompé Ryan d'un plat du pied (2-1, 76e). Malgré un rush final, les "Ches" ne sont pas parvenus à marquer le but tant attendu. La Lazio de Rome, qui avait fait match nul en République Tchèque la semaine dernière au Sparta Prague (1-1), a été prise à froid dans le premier quart d'heure. Face au second du championnat tchèque, les "Laziali" ont encaissé deux fois coup sur coup. D'abord sur un tir en demi-volée de Borek Dockal (0-1, 10e). Ensuite sur un beau mouvement ponctué par un tir de Ladislav Krejci dans le petit filet opposé (0-2, 12e). L'équipe de Lucas Biglia a bu le calice jusqu'à la lie avec le but de Julis juste avant la mi-temps (0-3, 44e). Vainqueur 2-0 à l'aller chez lui, Villarreal a tenu bon au Bayer Leverkusen. Dominé, le sous-marin jaune a plié mais n'a pas rompu face à la phalange allemande (0-0). Quatrième de Liga, Villarreal a démontré une belle cohésion d'équipe pour se qualifier en quarts de finale de la compétition. (Belga)