L'entraîneur anversois Laszlo Bölöni était évidemment heureux de ce succès prestigieux mais nourrissait tout de même quelques regrets. "Avec une victoire, il faut être content mais j'aurais bien voulu une deuxième but", a déclaré l'entraîneur roumain après la rencontre. "Nous avons eu notre moment en première mi-temps et aussi en début de deuxième période. Au total, j'ai compté onze opportunités. Je pense qu'il fallait mieux faire, je dis cela en vue du match retour. C'est une équipe qui peut augmenter son rythme de jeu et modeler son système de jeu. Ça reste un adversaire solide et il n'y a pas beaucoup de différence entre les deux équipes. Tous les détails seront importants." Bölöni a ensuite commenté l'épisode qui a concerné Didier Lamkel Zé. Artisan de la belle campagne des Anversois l'an dernier, le Camerounais a disputé les premières minutes de sa saison en remplaçant Geoffrey Hairemans en deuxième période. Ciblé par les supporters depuis un accroc avec Bölöni, il s'est fait copieusement siffler au moment de monter sur la pelouse. "Didier a payé pour ce qu'il a fait. Le public l'a un peu pris pour cible mais je suis certain que s'il redevenait le Didier de l'an dernier, tout le monde serait à nouveau heureux: lui-même, le club et les supporters", a estimé Bölöni. (Belga)