Sans période d'observation, la rencontre vit d'emblée les deux équipes se porter à l'attaque. Jean Butez le portier anversois dut intervenir à la 7e. Ce fut ensuite Yusuf qui voyait son tir contré (10e). Les hommes de Priske étaient sauvés dans la minute suivante par le poteau sur la reprise de Papoulis. Puis, c'etait Fabiano, le portier brésilien des Chypriotes, qui devait plonger sur un envoi de Balikwisha (12e). Le but était dans l'air. Il tomba à la conclusion d'une très belle action anversoise. Yusuf lança en profondeur sur l'aile gauche Balikwisha. Son centre millimétré était repris de la tête par Benson (0-1, 26e). Omonia, loin de baisser les bras et soutenu par un public bien présent, hérita d'un bon coup franc à l'entrée du rectangle. L'envoi de Papoulis manqua le cadre (38e). Une perte de balle de Richie De Laet fut parfaitement exploitée par Kakoulis lequel céda le ballon à Loizou qui ne se fit pas prier et fila égaliser (1-1, 43e). Ce but galvanisa l'Omonia qui à la reprise fit preuve d'une efficacité redoutable. A la 48e, une perte de balle de Benson permettait à Papoulis d'isoler Kakoulis qui ne laissa aucune chance à Butez (2-1). Et à la 55e, c'est le remuant Loizou qui plaçait un tir imparable (3-1). Priske décida alors de faire monter au jeu Radja Nainggolan, pour ses grands débuts avec le Great Old, et le Japonais Koji Miyochi à la place de Gerkens et Benson. Un bon choix, deux minutes plus tard, Miyoshi sur sa première touche mettait à profit un long service d'Eggestein d'un tir tendu à ras de terre (3-2, 62e). L'Antwerp retrouva l'initiative mais se trouvait dès lors sous le menace des contres locaux. Sur l'un d'eux le Nigérian Atienwen, qui venit de monter au jeu, obtenait un penalty et le convertissait (4-2, 84e). Sans Butez, le même Atienwen aurait encore alourdi la marque (87e) tandis que l'ultime envoi de Miyoshi (88e) se révéla trop peu appuyé pour faire mouche. (Belga)

Sans période d'observation, la rencontre vit d'emblée les deux équipes se porter à l'attaque. Jean Butez le portier anversois dut intervenir à la 7e. Ce fut ensuite Yusuf qui voyait son tir contré (10e). Les hommes de Priske étaient sauvés dans la minute suivante par le poteau sur la reprise de Papoulis. Puis, c'etait Fabiano, le portier brésilien des Chypriotes, qui devait plonger sur un envoi de Balikwisha (12e). Le but était dans l'air. Il tomba à la conclusion d'une très belle action anversoise. Yusuf lança en profondeur sur l'aile gauche Balikwisha. Son centre millimétré était repris de la tête par Benson (0-1, 26e). Omonia, loin de baisser les bras et soutenu par un public bien présent, hérita d'un bon coup franc à l'entrée du rectangle. L'envoi de Papoulis manqua le cadre (38e). Une perte de balle de Richie De Laet fut parfaitement exploitée par Kakoulis lequel céda le ballon à Loizou qui ne se fit pas prier et fila égaliser (1-1, 43e). Ce but galvanisa l'Omonia qui à la reprise fit preuve d'une efficacité redoutable. A la 48e, une perte de balle de Benson permettait à Papoulis d'isoler Kakoulis qui ne laissa aucune chance à Butez (2-1). Et à la 55e, c'est le remuant Loizou qui plaçait un tir imparable (3-1). Priske décida alors de faire monter au jeu Radja Nainggolan, pour ses grands débuts avec le Great Old, et le Japonais Koji Miyochi à la place de Gerkens et Benson. Un bon choix, deux minutes plus tard, Miyoshi sur sa première touche mettait à profit un long service d'Eggestein d'un tir tendu à ras de terre (3-2, 62e). L'Antwerp retrouva l'initiative mais se trouvait dès lors sous le menace des contres locaux. Sur l'un d'eux le Nigérian Atienwen, qui venit de monter au jeu, obtenait un penalty et le convertissait (4-2, 84e). Sans Butez, le même Atienwen aurait encore alourdi la marque (87e) tandis que l'ultime envoi de Miyoshi (88e) se révéla trop peu appuyé pour faire mouche. (Belga)