Troisièmes du groupe G avec 7 points, les "Rouches" quittent la scène européenne au grand dam de leur entraîneur. "C'est une grosse déception d'être éliminés", assure Aleksandar Jankovic quelques minutes après la fin du match. "Aujourd'hui, nous étions plus dans la générosité et l'effort que dans la qualité." Guillaume Hubert, le gardien liégeois, trompé par l'Ajacide Anwar El Gahzi à la 27e (0-1), le Standard a couru après le score pendant la majeure partie du match. C'est finalement, Benito Raman, monté au jeu quelques minutes plus tôt, qui a rétabli l'égalité sur un coup de tête à la 85e (1-1) et permis aux locaux d'y croire jusqu'au bout. "En première période, nous avons connu des difficultés", analyse le coach du Standard. "Nous concédons un but similaire à celui encaissé à Charleroi. Ensuite, nous affichons un manque de précision dans la construction ainsi qu'un déficit d'agressivité. En fait, il aurait fallu marquer au minimum un but en première mi-temps, mais il y avait trop de déchets dans le jeu de mes joueurs, nous avons été bousculés par nos adversaires. Après le repos, nous avons rectifié certains points. Mais l'équipe a raté des occasions qu'on ne peut pas manquer à ce niveau. Dans l'ensemble, nous n'avons pas été assez performants pour battre l'Ajax ce soir." Avec une seule défaite en six rencontres, le Standard est sorti de l'épreuve. "Dans ce groupe, nous méritions plus en déplacement contre l'Ajax et dans les deux duels contre le Celta Vigo", indique Aleksandar Jankovic. "Mais d'un autre côté, nous n'avons gagné aucun de nos trois matches à domicile, le bilan est trop maigre pour pouvoir rêver." Dimanche (20h), les Liégeois accueilleront Westerlo en Jupiler Pro League, la dernière compétition où ils peuvent encore espérer se distinguer. (Belga)

Troisièmes du groupe G avec 7 points, les "Rouches" quittent la scène européenne au grand dam de leur entraîneur. "C'est une grosse déception d'être éliminés", assure Aleksandar Jankovic quelques minutes après la fin du match. "Aujourd'hui, nous étions plus dans la générosité et l'effort que dans la qualité." Guillaume Hubert, le gardien liégeois, trompé par l'Ajacide Anwar El Gahzi à la 27e (0-1), le Standard a couru après le score pendant la majeure partie du match. C'est finalement, Benito Raman, monté au jeu quelques minutes plus tôt, qui a rétabli l'égalité sur un coup de tête à la 85e (1-1) et permis aux locaux d'y croire jusqu'au bout. "En première période, nous avons connu des difficultés", analyse le coach du Standard. "Nous concédons un but similaire à celui encaissé à Charleroi. Ensuite, nous affichons un manque de précision dans la construction ainsi qu'un déficit d'agressivité. En fait, il aurait fallu marquer au minimum un but en première mi-temps, mais il y avait trop de déchets dans le jeu de mes joueurs, nous avons été bousculés par nos adversaires. Après le repos, nous avons rectifié certains points. Mais l'équipe a raté des occasions qu'on ne peut pas manquer à ce niveau. Dans l'ensemble, nous n'avons pas été assez performants pour battre l'Ajax ce soir." Avec une seule défaite en six rencontres, le Standard est sorti de l'épreuve. "Dans ce groupe, nous méritions plus en déplacement contre l'Ajax et dans les deux duels contre le Celta Vigo", indique Aleksandar Jankovic. "Mais d'un autre côté, nous n'avons gagné aucun de nos trois matches à domicile, le bilan est trop maigre pour pouvoir rêver." Dimanche (20h), les Liégeois accueilleront Westerlo en Jupiler Pro League, la dernière compétition où ils peuvent encore espérer se distinguer. (Belga)