Avec un bilan d'un point sur neuf, deux matches à domicile disputés (sur trois) et un déplacement à Istanbul à l'horizon, l'élimination européenne du RSC Anderlecht est proche. Ce serait la première fois que les Mauve et blanc ne passeraient pas le premier tour de l'Europa League. "J'avais dit qu'on devrait en faire quatre sur six dans ce diptyque (contre Fenerbahçe). J'aurais préféré gagner à domicile, mais nous ne sommes pas battus non plus, donc nous ne sommes pas encore complètement hors du coup, même si ce sera une mission infernale à Istanbul", réalise Hein Vanhaezebrouck, l'entraîneur d'Anderlecht. "Aller là-bas et devoir gagner est un boulot difficile. Ce sera un autre match intéressant pour voir si les garçons ont retenu quelque chose du match d'aujourd'hui. Le football, c'est le football, on a de quoi jouer. En cas de défaite, c'était déjà fini aujourd'hui." "C'était intéressant pour moi de voir comment nous allions rencontrer une telle équipe ici. J'ai vu des garçons qui ont encore beaucoup de travail à faire et c'est une des raisons pour lesquelles nous n'avons pas pu maintenir cette avance. Il est clair que nous devons encore faire quelques pas en avant à ce niveau, que la maturité ne peut venir qu'en jouant beaucoup et nous espérons que les garçons retiendront bientôt les leçons nécessaires." Jeudi, Bakkali était une fois de plus l'élément en vue des Anderlechtois. "Et puis il n'est même pas au niveau qu'il veut être lui-même", Hein n'a pas caché son admiration. "Il est sur une ligne ascendante, je vois qu'à terme, ce sera très bien. Il en est maintenant à deux fois nonante minutes cette saison. Il ne l'avait fait que quatre fois lors de ces cinq dernières saisons. Son premier but a été fantastique collectivement, dans le deuxième but, il a fait la différence tout seul." Pieter Gerkens a commis une grosse erreur dans le premier but. "Il s'est excusé auprès de tout le monde. Cela arrive. Dommage, parce qu'il était dans le match. Je note toutefois que ce n'est pas la première fois que nous avons concédé un tel but. Ce fut également le cas contre Cercle. Cela arrive un peu trop. Le deuxième but est également tombé beaucoup trop facilement." . (Belga)

Avec un bilan d'un point sur neuf, deux matches à domicile disputés (sur trois) et un déplacement à Istanbul à l'horizon, l'élimination européenne du RSC Anderlecht est proche. Ce serait la première fois que les Mauve et blanc ne passeraient pas le premier tour de l'Europa League. "J'avais dit qu'on devrait en faire quatre sur six dans ce diptyque (contre Fenerbahçe). J'aurais préféré gagner à domicile, mais nous ne sommes pas battus non plus, donc nous ne sommes pas encore complètement hors du coup, même si ce sera une mission infernale à Istanbul", réalise Hein Vanhaezebrouck, l'entraîneur d'Anderlecht. "Aller là-bas et devoir gagner est un boulot difficile. Ce sera un autre match intéressant pour voir si les garçons ont retenu quelque chose du match d'aujourd'hui. Le football, c'est le football, on a de quoi jouer. En cas de défaite, c'était déjà fini aujourd'hui." "C'était intéressant pour moi de voir comment nous allions rencontrer une telle équipe ici. J'ai vu des garçons qui ont encore beaucoup de travail à faire et c'est une des raisons pour lesquelles nous n'avons pas pu maintenir cette avance. Il est clair que nous devons encore faire quelques pas en avant à ce niveau, que la maturité ne peut venir qu'en jouant beaucoup et nous espérons que les garçons retiendront bientôt les leçons nécessaires." Jeudi, Bakkali était une fois de plus l'élément en vue des Anderlechtois. "Et puis il n'est même pas au niveau qu'il veut être lui-même", Hein n'a pas caché son admiration. "Il est sur une ligne ascendante, je vois qu'à terme, ce sera très bien. Il en est maintenant à deux fois nonante minutes cette saison. Il ne l'avait fait que quatre fois lors de ces cinq dernières saisons. Son premier but a été fantastique collectivement, dans le deuxième but, il a fait la différence tout seul." Pieter Gerkens a commis une grosse erreur dans le premier but. "Il s'est excusé auprès de tout le monde. Cela arrive. Dommage, parce qu'il était dans le match. Je note toutefois que ce n'est pas la première fois que nous avons concédé un tel but. Ce fut également le cas contre Cercle. Cela arrive un peu trop. Le deuxième but est également tombé beaucoup trop facilement." . (Belga)