"Nous avons tout fait pour gagner", a précisé Hein Vanhaezebrouck après la rencontre. "Je n'ai pas encore reçu les chiffres de possession de balle mais je suis sûr que nous avions le dessus dans ce domaine-là. Mais on ne gagne pas un match avec uniquement la possession de balle. Nous avons été menés deux fois, et nous avons bataillé deux fois pour revenir au score. C'est dommage que le troisième but ne soit pas venu. Mais je ne peux pas être mécontent de mes joueurs. Il y avait de l'engagement. Nombre d'entre eux ont joué à un bon niveau, qui ne s'est pas avéré suffisant pour engranger les trois points. Le match a reflété la même image qu'à l'aller: nous qui dominons mais qui ne parvenons pas à terminer le travail". Les Buffalos ont laissé leurs adversaires marquer deux buts évitables. "J'ai aussi été défenseur. Quand on fait une erreur à cette place, c'est souvent crucial", admet le coach. "Ce qui m'a étonné, c'est la joie affichée dans le camp de Braga après ce match. Visiblement ils sont déjà certains de leur qualification. C'est bizarre, quand on sait qu'ils doivent encore affronter le leader, Donetsk. Et quand on sait que l'entraineur du Shakhtar est l'ex-coach de Braga." "La qualification est encore possible, mais nous devons gagner en Turquie", a conclu Vanhaezebrouck. (Belga)

"Nous avons tout fait pour gagner", a précisé Hein Vanhaezebrouck après la rencontre. "Je n'ai pas encore reçu les chiffres de possession de balle mais je suis sûr que nous avions le dessus dans ce domaine-là. Mais on ne gagne pas un match avec uniquement la possession de balle. Nous avons été menés deux fois, et nous avons bataillé deux fois pour revenir au score. C'est dommage que le troisième but ne soit pas venu. Mais je ne peux pas être mécontent de mes joueurs. Il y avait de l'engagement. Nombre d'entre eux ont joué à un bon niveau, qui ne s'est pas avéré suffisant pour engranger les trois points. Le match a reflété la même image qu'à l'aller: nous qui dominons mais qui ne parvenons pas à terminer le travail". Les Buffalos ont laissé leurs adversaires marquer deux buts évitables. "J'ai aussi été défenseur. Quand on fait une erreur à cette place, c'est souvent crucial", admet le coach. "Ce qui m'a étonné, c'est la joie affichée dans le camp de Braga après ce match. Visiblement ils sont déjà certains de leur qualification. C'est bizarre, quand on sait qu'ils doivent encore affronter le leader, Donetsk. Et quand on sait que l'entraineur du Shakhtar est l'ex-coach de Braga." "La qualification est encore possible, mais nous devons gagner en Turquie", a conclu Vanhaezebrouck. (Belga)