Les Limbourgeois prenaient la partie par le bon bout en ouvrant la marque dès la 11e minute de jeu. La tête de Leon Bailey, bien servi par Nastic, heurtait la transversale adverse, ce qui permettait à Karelis de pousser aisément le ballon au fond des filets (11e, 1-0). La seule véritable occasion franche côté autrichien venait des pieds de Schaub qui manquait son contrôle en zone de finition (37e). Fort d'un avantage mérité au repos, le Racing Genk commençait la seconde période sur le même rythme que la première. Dès la 49e minute de jeu, Bailey manquait un tir à bout portant dévié de justesse par Novota. A l'heure de jeu, une mésentente entre Bizot et Brabec permettait à Joelinton de s'offrir un face à face sauvé par le portier limbourgeois (60e). Dans les dernières minutes de la partie, Genk passait tout proche du break, mais la remise en retrait de Pozuelo n'était pas suffisamment bien exploitée par Bailey pour faire mouche (86e). Ce succès place les hommes de Peter Maes aux commandes du groupe F avec 9 points à égalité avec l'Athletic Bilbao, vainqueur de Sassuolo 3-2. Les Belges et les Espagnols sont assurés de disputer les 1/16e de finale de la compétition. (Belga)

Les Limbourgeois prenaient la partie par le bon bout en ouvrant la marque dès la 11e minute de jeu. La tête de Leon Bailey, bien servi par Nastic, heurtait la transversale adverse, ce qui permettait à Karelis de pousser aisément le ballon au fond des filets (11e, 1-0). La seule véritable occasion franche côté autrichien venait des pieds de Schaub qui manquait son contrôle en zone de finition (37e). Fort d'un avantage mérité au repos, le Racing Genk commençait la seconde période sur le même rythme que la première. Dès la 49e minute de jeu, Bailey manquait un tir à bout portant dévié de justesse par Novota. A l'heure de jeu, une mésentente entre Bizot et Brabec permettait à Joelinton de s'offrir un face à face sauvé par le portier limbourgeois (60e). Dans les dernières minutes de la partie, Genk passait tout proche du break, mais la remise en retrait de Pozuelo n'était pas suffisamment bien exploitée par Bailey pour faire mouche (86e). Ce succès place les hommes de Peter Maes aux commandes du groupe F avec 9 points à égalité avec l'Athletic Bilbao, vainqueur de Sassuolo 3-2. Les Belges et les Espagnols sont assurés de disputer les 1/16e de finale de la compétition. (Belga)