Europa League: Genk punit Sarpsborg et termine premier de son groupe

14/12/18 à 09:17 - Mise à jour à 09:17

Source: Belga

Le Racing Genk s'est qualifié pour les seizièmes de finale de l'Europa League grâce à sa victoire 4-0 acquise contre les Norvégiens de Sarpsborg jeudi à la Luminus Arena pour le compte de la 6e et dernière journée de la phase de groupe.

Europa League: Genk punit Sarpsborg et termine premier de son groupe

© BELGA

En tête de son groupe à l'aube de cette ultime journée, la phalange de Philippe Clement n'a pas traîné à se mettre aux commandes du match. S'offrant le luxe de laisser Ally Samatta, Ruslan Malinovskyi et Dieumerci Ndongala sur le banc, l'entraîneur limbourgeois a vu les siens marquer à deux reprises très rapidement.

Sur un centre de Sander Berge, Zinho Gano a devancé son défenseur pour tromper le portier adverse (1-0, 3e). Quelques secondes plus tard, Joseph Paintsil voyait son tir, dévié, doubler l'avance du Racing (2-0, 5e). Genk est devenu la première équipe de l'histoire de l'Europa League à marquer deux fois dans les cinq premières minutes d'un match.

En seconde période, les Genkois ont encore marqué grâce à Berge (3-0, 64e) et Joseph Aidoo (4-0, 67e), chaque fois sur corner.

Genk, quart-de-finaliste de l'Europa League lors de la saison 2016-2017, rejoint donc le Club de Bruges en seizièmes. Le tirage au sort se déroulera lundi. Les matches aller se dérouleront le 14 février, une semaine avant le retour.

"La victoire du collectif"

Philippe Clement a surpris en alignant Zinho Gano, Ibrahima Seck et Joseph Paintsil laissant Ally Samatta, Ruslan Malinovskyi et Dieumerci Ndongala sur le banc. "Les matches arrivent si vite, c'était déjà le 32ème, et nous devons voir comment les joueurs sont à l'entraînement. Sur cette base et l'analyse de l'adversaire, nous élaborons le onze de base. J'ai choisi Gano et Seck pour leur fraîcheur et leur force en phases arrêtées", a expliqué le coach limbourgeois.

"C'est donc une victoire du collectif. J'ai souvent dit que certains travaillaient pour avoir leur chance et on a pu voir ces dernières semaines que ces gars sont super importants. Ils peuvent apporter quelque chose à l'équipe. Cela a aussi fonctionné en Coupe à Charleroi. Mais gagner 4-0 en Europe et terminer premier du groupe, c'est une étape de plus que de se qualifier dans un match de Coupe de Belgique."

Après cinq minutes, Genk menait 2-0: 100% d'efficacité alors qu'à Courtrai, les Limbourgeois n'avaient inscrit qu'un goal en 26 tentatives et seulement sept tirs cadrés. "C'était l'un des principaux points de ma théorie. La réaction du groupe a été parfaite et j'espère que cela ne changera pas jusqu'à la trêve hivernale."

Trente-deux matches, leader du championnat, qualifications en Europa League et en Coupe de Belgique: le parcours est impressionnant. "Cela ne garantit pas un trophée, mais c'est une soirée importante pour tout le club. Atteindre la phase de poules de l'Europa League était déjà un objectif en soi. Je dois admettre que j'aime avoir des trophées dans mon placard."

"Je n'ai pas encore d'adversaire favori pour le tirage au sort. Honnêtement, je ne sais pas encore qui est là. Je préfère éviter les longs trajets, vu l'emploi du temps chargé que nous avons. J'aurais signé pour la qualification, mais je pense que nous méritons cette première place du groupe. On était la meilleure équipe de la poule. Bien sûr, il est intéressant que nous puissions d'abord disputer un match à l'extérieur. En ce qui concerne l'adversaire, nous restons dépendants du tirage au sort. Je ne parle pas seulement des grands noms, les petites équipes font parfois encore mieux."

Nos partenaires