L'entraîneur de Bordeaux, Francis Gillot, dispose dans chaque ligne de joueurs expérimentés qui risquent de poser pas mal de problèmes à une équipe brugeoise qui déplore de nombreux blessés.

Arrivé de Toulouse il y a trois ans, Cédric Carrasso, le troisième gardien de l'équipe de France, est gage de sécurité dans les cages. Devant lui, la défense est dirigée dans l'axe par Marc Planus, orphelin de Michaël Ciani, parti en fin de mercato à la Lazio. L'ex-Carolo est remplacé par Henrique, au plus grand plaisir de Mariano qui s'entend à merveille avec son compatriote brésilien. A gauche, le remuant Benoît Trémoulinas apporte énormément sur le plan offensif.

Deux récupérateurs ratissent dans l'axe de l'entrejeu. Ludovic Sané et Grégory Sertic ont été les plus souvent alignés cette saison mais Landry N'Guemo et surtout le Tchèque Jaroslav Plasil doivent être pris en compte. Sur les flancs, le Tunisien Fahid Ben Khalfallah et Henri Saivet apportent de la profondeur.

Le tout est orchestré par Ludovic Obraniak qui évolue en numéro 10 ou légèrement plus en retrait si besoin. En pointe, Yoan Gouffran, 14 buts la saison passée, est chargé de concrétiser les occasions.

Le joueur à suivre : Ludovic Obraniak

Surnommé "Obra" en référence au "Ibra" de Zlatan, le milieu offensif bordelais s'est véritablement épanoui depuis son arrivée en Gironde au mercato d'hiver dernier. Barré à Lille, où il a passé 5 saisons après 5 ans sous les couleurs de Metz, l'international polonais est devenu le véritable maître à jouer de cette équipe bordelaise difficile à manoeuvrer.

Capable de jouer dans l'entrejeu ou en soutien des avants, il voit clair, sent les coups et se montre décisif avec déjà deux buts et trois assists cette saison.

Sport/Foot Magazine

L'entraîneur de Bordeaux, Francis Gillot, dispose dans chaque ligne de joueurs expérimentés qui risquent de poser pas mal de problèmes à une équipe brugeoise qui déplore de nombreux blessés. Arrivé de Toulouse il y a trois ans, Cédric Carrasso, le troisième gardien de l'équipe de France, est gage de sécurité dans les cages. Devant lui, la défense est dirigée dans l'axe par Marc Planus, orphelin de Michaël Ciani, parti en fin de mercato à la Lazio. L'ex-Carolo est remplacé par Henrique, au plus grand plaisir de Mariano qui s'entend à merveille avec son compatriote brésilien. A gauche, le remuant Benoît Trémoulinas apporte énormément sur le plan offensif. Deux récupérateurs ratissent dans l'axe de l'entrejeu. Ludovic Sané et Grégory Sertic ont été les plus souvent alignés cette saison mais Landry N'Guemo et surtout le Tchèque Jaroslav Plasil doivent être pris en compte. Sur les flancs, le Tunisien Fahid Ben Khalfallah et Henri Saivet apportent de la profondeur. Le tout est orchestré par Ludovic Obraniak qui évolue en numéro 10 ou légèrement plus en retrait si besoin. En pointe, Yoan Gouffran, 14 buts la saison passée, est chargé de concrétiser les occasions. Le joueur à suivre : Ludovic Obraniak Surnommé "Obra" en référence au "Ibra" de Zlatan, le milieu offensif bordelais s'est véritablement épanoui depuis son arrivée en Gironde au mercato d'hiver dernier. Barré à Lille, où il a passé 5 saisons après 5 ans sous les couleurs de Metz, l'international polonais est devenu le véritable maître à jouer de cette équipe bordelaise difficile à manoeuvrer. Capable de jouer dans l'entrejeu ou en soutien des avants, il voit clair, sent les coups et se montre décisif avec déjà deux buts et trois assists cette saison. Sport/Foot Magazine