Silas Melson évoluait la saison dernière en Finlande, du côté de Kouvot, où il marquait, en moyenne, 21 points par match. Formé à l'université américaine de Gonzaga, avec qui il a atteint la finale du championnat universitaire NCAA en 2017, le nouveau meneur de jeu limbourgeois est particulièrement adroit à distance (44% à 3 points la saison dernière). Il est également passé par la Grèce et Israël depuis le début de sa carrière. C'est le 5e renfort estival pour l'équipe de Sacha Massot après les arrivées du pivot américain Luke Knapke, de l'ailier fort slovène Nik Dragan, de l'arrière canadien Daniel Mullings et du retour de Yannick Desiron. Pour rappel, les Limbourgeois ont terminé la saison dernière à la 4e place avec un bilan de 10 victoires pour 7 défaites à l'issue d'une compétition écourtée et arrêtée à cause du coronavirus. (Belga)

Silas Melson évoluait la saison dernière en Finlande, du côté de Kouvot, où il marquait, en moyenne, 21 points par match. Formé à l'université américaine de Gonzaga, avec qui il a atteint la finale du championnat universitaire NCAA en 2017, le nouveau meneur de jeu limbourgeois est particulièrement adroit à distance (44% à 3 points la saison dernière). Il est également passé par la Grèce et Israël depuis le début de sa carrière. C'est le 5e renfort estival pour l'équipe de Sacha Massot après les arrivées du pivot américain Luke Knapke, de l'ailier fort slovène Nik Dragan, de l'arrière canadien Daniel Mullings et du retour de Yannick Desiron. Pour rappel, les Limbourgeois ont terminé la saison dernière à la 4e place avec un bilan de 10 victoires pour 7 défaites à l'issue d'une compétition écourtée et arrêtée à cause du coronavirus. (Belga)