Pour le manager montois, la différence s'est faite sur la profondeur de l'effectif. "A Ostende, Simon Buysse et Michael Gilmore par exemple n'ont pas joué les deux derniers matchs alors que chez nous, ils auraient certainement eu du temps de jeu. Ils ont dix vraies rotations et il faut pouvoir accepter la valeur d'un club qui a plus de qualité avec un plus gros budget." Déception aussi du côté d'Anthony Lambot, l'ailier belge de Mons. "La déception est là mais avec un peu de recul, on peut être fier de notre saison. On a vécu une belle campagne européenne, on a fait de belles choses en playoffs et si on doit avoir un regret, c'est la défaite au premier match à Ostende car si on avait pu s'imposer là-bas, cette finale aurait été différente. Maintenant, on s'est battu avec nos armes et Ostende a peut-être mieux géré ça que nous", a-t-il conclu. (Belga)

Pour le manager montois, la différence s'est faite sur la profondeur de l'effectif. "A Ostende, Simon Buysse et Michael Gilmore par exemple n'ont pas joué les deux derniers matchs alors que chez nous, ils auraient certainement eu du temps de jeu. Ils ont dix vraies rotations et il faut pouvoir accepter la valeur d'un club qui a plus de qualité avec un plus gros budget." Déception aussi du côté d'Anthony Lambot, l'ailier belge de Mons. "La déception est là mais avec un peu de recul, on peut être fier de notre saison. On a vécu une belle campagne européenne, on a fait de belles choses en playoffs et si on doit avoir un regret, c'est la défaite au premier match à Ostende car si on avait pu s'imposer là-bas, cette finale aurait été différente. Maintenant, on s'est battu avec nos armes et Ostende a peut-être mieux géré ça que nous", a-t-il conclu. (Belga)