C'est avec un certain soulagement que les dirigeants liégeois ont accueilli cette décision qui offre une bouffée d'air frais au club liégeois, dont l'avenir était plus qu'incertain. "Grâce au travail acharné de son nouveau conseil d'administration, et singulièrement son président Jean-François Ravone, Liège Basket peut souffler un grand "ouf" de soulagement", explique le club. Mais tout n'est pas encore réglé pour les Principautaires, qui doivent maintenant s'acquitter de leurs dettes. L'autre question qui se pose à présent, c'est de savoir quand les joueurs étrangers vont pouvoir jouer. Depuis le début de la saison, suite à cette procédure de réorganisation judiciaire, Liège Basket ne pouvait pas aligner ses renforts étrangers et était contraint de jouer qu'avec des Belges. Ce ne devrait pas encore être le cas pour la réception d'Ostende ce vendredi. Actuellement, Liège affiche un bilan de quatre défaites en autant de rencontres et est dernier de la poule B. (Belga)