L'Eurométropole Tour 2018 avait été annoncé comme une épreuve pour sprinters et les spécialistes de l'exercice étaient nombreux au départ à briguer la victoire à Tournai. Les conditions météo, froides, pluvieuses et venteuses, en ont toutefois décidé autrement, rendant la semi-classique automnale très 'flandrienne'. Les lauriers sont revenus au sprint au Danois Mads Pedersen après un audacieux va-tout joué vainement par Tiesj Benoot dans les 2 derniers kilomètres. Le coureur de Lotto Soudal, très actif samedi, a montré qu'il était prêt pour le championnat du monde d'Innsbruck du 30 septembre, où le parcours est annoncé très exigeant. Six coureurs ont animé la principale échappée du jour. L'avance de Karl Patric Lauk (Fortuneo-Samic), Nathan Van Hooydonck et Danilo Wiss (BMC), Michael Rice (Hagens Berman Axeon), Marten Kooistra (SEG Racing) et Lionel Taminiaux (AGO-Aqua Service) a très vite passé le cap des 7 minutes. L'entrée dans le Pays des Collines a été marquée par plusieurs chutes dans le peloton à cause de la pluie et de la boue sur les routes champêtres. Quelques abandons ont ainsi été enregistrés, notamment ceux des Belges Zico Waeytens (Veranda's Willems-Crelan) et Sébastien Delfosse (WB-Aqua Protect-Veranclassic) et de l'Allemand Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). Le peloton s'est mis en action avec l'entrée dans les circuits locaux sous les commandes, notamment, des coureurs de la FDJ, de Trek-Segafredo, de Lotto Soudal et de Lotto NL-Jumbo, annonçant ainsi les intentions des sprinters 'maison', à savoir Arnaud Démare, John Degenkolb et Jasper Stuyven, André Greipel et Dylan Groenwegen, vainqueur en 2016 à Tournai. Six coureurs, Démare, Naesen, Kirsch, Benoot, Stuyven et Drucker ont ensuite fait la jonction avec les hommes de tête juste avant l'entrée dans le dernier circuit local, à 14 kilomètres de l'arrivée, laissant le peloton à 20 secondes au passage de la ligne. La finale a été très animée avec, entre autres, le retour à l'avant du Danois Mads Pedersen, venu en renfort de Jasper Stuyven. Tiesj Benoot a joué vainement son va-tout à 2,1 kilomètres du but, alors que le peloton avait capitulé. Jasper Stuyven a jeté ses dernières forces dans la bataille pour emmener Pedersen vers la victoire à Tournai. Le Danois de Trek-Segafredo, 2e du Tour des Flandres en 2018, a devancé le Luxembourgeois Jean-Pierre Drucker (BMC) et le Belge Oliver Naesen (AG2R) qui avait déjà terminé 2e de l'épreuve en 2016. Pedersen a succédé au Britannique Daniel McLay au palmarès de l'Eurométropole Tour. (Belga)