Dans une finale fermée, Sopron a fait la différence lors des dix premières minutes du match, le score indiquant 16-6 au terme du premier quart-temps. Les Stambouliotes ne sont jamais parvenues à combler ce déficit, notamment en raison d'un faible taux de réussite au tir (32%). L'ailière française Gabby Williams a terminé meilleure marqueuse du match avec 16 points. Elle a été parfaitement épaulée par les Hongroises Zsofia Fegyverneky (12 pts) et Bernadett Hatar (10 pts) ainsi que l'Américaine Briann January (11 pts). Pourtant porté par l'Ülker Sports Hall et un public de 9.500 personnes, le Fenerbahçe, champion de Turquie en titre, a été battu pour la quatrième fois en autant d'apparitions en finale après des défaites en 2013, 2014 et 2017. En préambule de la finale, les Espagnoles de Salamanque ont décroché la troisième place finale à la faveur d'un succès 71-59 contre les Tchèques de Prague. Les clubs russes d'Ekaterinbourg et de Koursk, vainqueurs à eux deux des cinq dernières éditions, ont été exclus de la compétition en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Ekaterinbourg, champion d'Europe en titre avec Emma Meesseman, 6 fois vainqueur de l'Euroligue, visait une 14e participation consécutive au Final Four et avait fini en tête de son groupe avec 14 victoires sur 14. (Belga)

Dans une finale fermée, Sopron a fait la différence lors des dix premières minutes du match, le score indiquant 16-6 au terme du premier quart-temps. Les Stambouliotes ne sont jamais parvenues à combler ce déficit, notamment en raison d'un faible taux de réussite au tir (32%). L'ailière française Gabby Williams a terminé meilleure marqueuse du match avec 16 points. Elle a été parfaitement épaulée par les Hongroises Zsofia Fegyverneky (12 pts) et Bernadett Hatar (10 pts) ainsi que l'Américaine Briann January (11 pts). Pourtant porté par l'Ülker Sports Hall et un public de 9.500 personnes, le Fenerbahçe, champion de Turquie en titre, a été battu pour la quatrième fois en autant d'apparitions en finale après des défaites en 2013, 2014 et 2017. En préambule de la finale, les Espagnoles de Salamanque ont décroché la troisième place finale à la faveur d'un succès 71-59 contre les Tchèques de Prague. Les clubs russes d'Ekaterinbourg et de Koursk, vainqueurs à eux deux des cinq dernières éditions, ont été exclus de la compétition en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Ekaterinbourg, champion d'Europe en titre avec Emma Meesseman, 6 fois vainqueur de l'Euroligue, visait une 14e participation consécutive au Final Four et avait fini en tête de son groupe avec 14 victoires sur 14. (Belga)