Si sur papier, cette confrontation semblait déséquilibrée, les Lettones ont donné du fil à retordre aux Russes. Si les coéquipières d'Emma Meesseman ont toujours fait la course en tête (22-16 et 38-30 à la pause), les Lettones pouvaient s'appuyer sur Jasmine Thomas (17 points), pour mener la résistance. En deuxième mi-temps, petit à petit, l'écart a continué de grandir (53-45) en faveur des Russes qui empochent un huitième succès (75-60) en autant de rencontres en Euroligue féminine. La Belgian Cat Emma Meesseman a été excellente en terminant meilleure marqueuse du match avec 22 unités (9/11 à 2pts, 4/7 aux lancers). Elle ajoute 5 rebonds, 2 passes, 3 interceptions et 1 contre à sa ligne de stats en 32 minutes. Grâce à ce nouveau succès, Ekaterinbourg reste en tête du groupe A. Les quatre meilleures équipes de chaque groupe, composé de huit formations, seront qualifiées pour le deuxième tour de l'Euroligue féminine. Les équipes classées 5e et 6e seront reversées en EuroCoupe féminine. (Belga)

Si sur papier, cette confrontation semblait déséquilibrée, les Lettones ont donné du fil à retordre aux Russes. Si les coéquipières d'Emma Meesseman ont toujours fait la course en tête (22-16 et 38-30 à la pause), les Lettones pouvaient s'appuyer sur Jasmine Thomas (17 points), pour mener la résistance. En deuxième mi-temps, petit à petit, l'écart a continué de grandir (53-45) en faveur des Russes qui empochent un huitième succès (75-60) en autant de rencontres en Euroligue féminine. La Belgian Cat Emma Meesseman a été excellente en terminant meilleure marqueuse du match avec 22 unités (9/11 à 2pts, 4/7 aux lancers). Elle ajoute 5 rebonds, 2 passes, 3 interceptions et 1 contre à sa ligne de stats en 32 minutes. Grâce à ce nouveau succès, Ekaterinbourg reste en tête du groupe A. Les quatre meilleures équipes de chaque groupe, composé de huit formations, seront qualifiées pour le deuxième tour de l'Euroligue féminine. Les équipes classées 5e et 6e seront reversées en EuroCoupe féminine. (Belga)