En début de match, Ekaterinburg s'appuyait sur l'Américaine Brittney Griner (10 points et 7 rebonds) pour prendre les commandes de la rencontre (12-19). Les Italiennes réagissaient par l'entremise d'Yvonne Anderson (20 points) pour renverser la vapeur à la pause (35-38) avant de voir les Russes repartir de plus belle après la pause (52-60) sous l'impulsion d'une très bonne Emma Meesseman. À nouveau aux commandes, Ekaterinburg gérait le dernier acte (67-74) pour décrocher un nouveau succès dans la compétition. La Belge Emma Meesseman termine meilleure marqueuse de son équipe avec 16 unités. Elle ajoute 6 rebonds et 2 passes en 29 minutes. Au classement, Ekaterinburg reste en tête de son groupe avec un bilan parfait de 9 victoires en autant de rencontres. Les quatre meilleures équipes de chaque groupe, composé de huit formations, seront qualifiées pour le deuxième tour de la compétition. Les équipes classées 5e et 6e seront quant à elles reversées en EuroCoupe féminine. (Belga)

En début de match, Ekaterinburg s'appuyait sur l'Américaine Brittney Griner (10 points et 7 rebonds) pour prendre les commandes de la rencontre (12-19). Les Italiennes réagissaient par l'entremise d'Yvonne Anderson (20 points) pour renverser la vapeur à la pause (35-38) avant de voir les Russes repartir de plus belle après la pause (52-60) sous l'impulsion d'une très bonne Emma Meesseman. À nouveau aux commandes, Ekaterinburg gérait le dernier acte (67-74) pour décrocher un nouveau succès dans la compétition. La Belge Emma Meesseman termine meilleure marqueuse de son équipe avec 16 unités. Elle ajoute 6 rebonds et 2 passes en 29 minutes. Au classement, Ekaterinburg reste en tête de son groupe avec un bilan parfait de 9 victoires en autant de rencontres. Les quatre meilleures équipes de chaque groupe, composé de huit formations, seront qualifiées pour le deuxième tour de la compétition. Les équipes classées 5e et 6e seront quant à elles reversées en EuroCoupe féminine. (Belga)