"Nous sommes un club qui attirons et formons des jeunes joueuses. Nous voulons pouvoir leur donner une chance d'évoluer au plus haut niveau", a expliqué Karl Van Der Planken, le président de la phalange malinoise lors de la présentation de la saison mercredi soir à Malines. "C'est pourquoi aussi, nous avons décidé de revenir jouer une Coupe d'Europe. Nous voulons remettre SKW sur la carte européenne pour donner de l'expérience à nos jeunes joueuses et leur permettre de progresser." Pas une des joueuses d'Arvid Diels n'a plus de 21 ans, mais plusieurs ont déjà réussi quelques performances. Les jumelles Billie (désignée MVP) et Becky Massey ainsi que plusieurs autres ont été championnes d'Europe U18 l'an dernier avec la Belgique coachée par Arvid Diels, le mentor de Wavre-Ste Catherine alors que Laure Resimont a été élue joueuse de l'année en Belgique la saison dernière. Billie Massey aura en outre participé au camp NBA 'Basketball Without Borders' aux Etats-Unis en juillet où elle fut aussi élue MVP. Avec Landes et Tarbes dans son groupe, ainsi que Fribourg (coaché par un autre Belge, Jan Callewaert), le club malinois aura fort à faire s'il veut passer le tour réservé aux deux premiers du groupe et aux deux meilleurs troisièmes des quatre groupes (dans chacune des deux conférences). "Les deux clubs français surtout représentent un gros challenge", a expliqué Arvid Diels. "Notre premier adversaire, Landes (le 24 octobre en France, ndlr), compte beaucoup de joueuses d'expérience et un gros palmarès. La moyenne d'âge de leur effectif est de 29 ans, soit dix de plus que le nôtre. Il va falloir jouer avec nos qualités pour être le plus longtemps possible dans le coup. Nous sortons d'une saison fantastique. Personne n'aurait parié sur une finale de championnat avec notre jeune équipe (contre Castors Braine, ndlr). C'est l'heure pour nous d'un nouveau défi et nous voulons pouvoir être compétitif au plus haut niveau". Si Castors Braine dispute l'Euroligue, Wavre-Sainte Catherine risque d'être le seul club belge en Eurocoupe FIBA cette saison. A moins d'un gros retournement de situation. En barrage aller pour se qualifier, Namur s'est en effet incliné de 42 points (92-50) chez les Basques de Guernika mardi alors que Liège Panthers a perdu de 19 points (56-75) face aux Françaises de Nantes. Le match retour est prévu jeudi pour Namur et mercredi prochain pour Liège en terre nantaise. (Belga)

"Nous sommes un club qui attirons et formons des jeunes joueuses. Nous voulons pouvoir leur donner une chance d'évoluer au plus haut niveau", a expliqué Karl Van Der Planken, le président de la phalange malinoise lors de la présentation de la saison mercredi soir à Malines. "C'est pourquoi aussi, nous avons décidé de revenir jouer une Coupe d'Europe. Nous voulons remettre SKW sur la carte européenne pour donner de l'expérience à nos jeunes joueuses et leur permettre de progresser." Pas une des joueuses d'Arvid Diels n'a plus de 21 ans, mais plusieurs ont déjà réussi quelques performances. Les jumelles Billie (désignée MVP) et Becky Massey ainsi que plusieurs autres ont été championnes d'Europe U18 l'an dernier avec la Belgique coachée par Arvid Diels, le mentor de Wavre-Ste Catherine alors que Laure Resimont a été élue joueuse de l'année en Belgique la saison dernière. Billie Massey aura en outre participé au camp NBA 'Basketball Without Borders' aux Etats-Unis en juillet où elle fut aussi élue MVP. Avec Landes et Tarbes dans son groupe, ainsi que Fribourg (coaché par un autre Belge, Jan Callewaert), le club malinois aura fort à faire s'il veut passer le tour réservé aux deux premiers du groupe et aux deux meilleurs troisièmes des quatre groupes (dans chacune des deux conférences). "Les deux clubs français surtout représentent un gros challenge", a expliqué Arvid Diels. "Notre premier adversaire, Landes (le 24 octobre en France, ndlr), compte beaucoup de joueuses d'expérience et un gros palmarès. La moyenne d'âge de leur effectif est de 29 ans, soit dix de plus que le nôtre. Il va falloir jouer avec nos qualités pour être le plus longtemps possible dans le coup. Nous sortons d'une saison fantastique. Personne n'aurait parié sur une finale de championnat avec notre jeune équipe (contre Castors Braine, ndlr). C'est l'heure pour nous d'un nouveau défi et nous voulons pouvoir être compétitif au plus haut niveau". Si Castors Braine dispute l'Euroligue, Wavre-Sainte Catherine risque d'être le seul club belge en Eurocoupe FIBA cette saison. A moins d'un gros retournement de situation. En barrage aller pour se qualifier, Namur s'est en effet incliné de 42 points (92-50) chez les Basques de Guernika mardi alors que Liège Panthers a perdu de 19 points (56-75) face aux Françaises de Nantes. Le match retour est prévu jeudi pour Namur et mercredi prochain pour Liège en terre nantaise. (Belga)