Pour la sixième fois en sept ans, le titre s'est décidé aux tirs au but. Les deux équipes ont pourtant mené chacun leur tour en seconde période mais il fallait attendre la séance décisive des penalties pour voir les Pays-Bas s'imposer. Les troupes de Kees Van Wonderen étaient bien les premières à prendre les devants dans la rencontre. Maduro (46e) ouvrait le score au retour des vestiaires. Seulement voilà, la Nazionale, qui a éliminé la Belgique en demi-finales (2-1), a déjà montré au cours du tournoi qu'elle avait des ressources. En deux minutes, Ricci (61e), puis Riccardi (63e), inversaient la tendance et permettaient aux Italiens de prendre les devants. Finalement, Brobbey (74e) offrait la séance des tirs au but aux Pays-Bas. À ce petit jeu, l'Italie allait manquer deux envois consécutifs (Armini, Vergani) tandis que Burger, Ihattaren et Maduro réalisaient un sans faute. Greco tentait de ramener un semblant de suspense mais Hendriks convertissait le tir décisif en faveur des Pays-Bas. . (Belga)

Pour la sixième fois en sept ans, le titre s'est décidé aux tirs au but. Les deux équipes ont pourtant mené chacun leur tour en seconde période mais il fallait attendre la séance décisive des penalties pour voir les Pays-Bas s'imposer. Les troupes de Kees Van Wonderen étaient bien les premières à prendre les devants dans la rencontre. Maduro (46e) ouvrait le score au retour des vestiaires. Seulement voilà, la Nazionale, qui a éliminé la Belgique en demi-finales (2-1), a déjà montré au cours du tournoi qu'elle avait des ressources. En deux minutes, Ricci (61e), puis Riccardi (63e), inversaient la tendance et permettaient aux Italiens de prendre les devants. Finalement, Brobbey (74e) offrait la séance des tirs au but aux Pays-Bas. À ce petit jeu, l'Italie allait manquer deux envois consécutifs (Armini, Vergani) tandis que Burger, Ihattaren et Maduro réalisaient un sans faute. Greco tentait de ramener un semblant de suspense mais Hendriks convertissait le tir décisif en faveur des Pays-Bas. . (Belga)