Si le premier penalty corner de la partie revint aux Lierrois, avec une bonne intervention du gardien ibère Mario Fernandez, ce fut son homologue lierrois qui fut le plus mis à contribution en première mi-temps. Amaury Timmermans intervint notamment avec beaucoup de maîtrise dans le premier quart temps sur des tirs de David Allegre et Maxime Plennevaux. La physionomie de la partie ne changea guère en deuxième période, avec une ou deux occasions de part et d'autre, mais sans ouverture du score. Celui-ci ne se fit pas attendre dès le retour des vestiaires. Après quelques secondes, le Polo bénéficia de son deuxième pc, transformé par Borja Llorens (31e). Après un nouvel arrêt magnifique de Timmermans sur un obus de revers de Plennevaux, une belle remontée de Nicolas De Kerpel permit à l'Herakles, après recours à l'arbitrage vidéo, d'obtenir un nouveau pc, qui profita sur sa suite à Amaury Keusters pour égaliser à 1-1 (41e). Les deux équipes perdirent en concentration à l'approche préssentie des shoot-outs dans le dernier quart, Timmermans devant toutefois s'interposer à nouveau avec brio sur quelques incursions catalanes. Au spectaculaire exercice des duels à un contre un avec le gardien, les deux équipes ne purent se départager après les cinq premiers essais initiaux (4-4). Au jeu de la mort subite, les Hérakléens sortirent finalement vainqueurs, après un raté de Llorenc Piera et un dernier shoot-out réussi de Nicolas De Kerpel pour l'emporter 7-6 et inscrire la plus belle page de l'histoire du club lierrois, vice-champion de Belgique en titre. Avec les éliminations conjuguées du Dragons samedi 0-8 face au club néerlandais de Bloemendaal en huitièmes de finale, et celle du Racing diamnche 1-4 face à l'autre club batave de Kampong en quart, tous les espoirs belges reposeront désormais en demies sur l'Herakles, qui devrait affronter les tombeurs du Racing pour une place en finale, le 26 mai prochain, vraisemblablement à Bloemendaal, mais l'adversaire et le lieu restent encore à confirmer. (Belga)

Si le premier penalty corner de la partie revint aux Lierrois, avec une bonne intervention du gardien ibère Mario Fernandez, ce fut son homologue lierrois qui fut le plus mis à contribution en première mi-temps. Amaury Timmermans intervint notamment avec beaucoup de maîtrise dans le premier quart temps sur des tirs de David Allegre et Maxime Plennevaux. La physionomie de la partie ne changea guère en deuxième période, avec une ou deux occasions de part et d'autre, mais sans ouverture du score. Celui-ci ne se fit pas attendre dès le retour des vestiaires. Après quelques secondes, le Polo bénéficia de son deuxième pc, transformé par Borja Llorens (31e). Après un nouvel arrêt magnifique de Timmermans sur un obus de revers de Plennevaux, une belle remontée de Nicolas De Kerpel permit à l'Herakles, après recours à l'arbitrage vidéo, d'obtenir un nouveau pc, qui profita sur sa suite à Amaury Keusters pour égaliser à 1-1 (41e). Les deux équipes perdirent en concentration à l'approche préssentie des shoot-outs dans le dernier quart, Timmermans devant toutefois s'interposer à nouveau avec brio sur quelques incursions catalanes. Au spectaculaire exercice des duels à un contre un avec le gardien, les deux équipes ne purent se départager après les cinq premiers essais initiaux (4-4). Au jeu de la mort subite, les Hérakléens sortirent finalement vainqueurs, après un raté de Llorenc Piera et un dernier shoot-out réussi de Nicolas De Kerpel pour l'emporter 7-6 et inscrire la plus belle page de l'histoire du club lierrois, vice-champion de Belgique en titre. Avec les éliminations conjuguées du Dragons samedi 0-8 face au club néerlandais de Bloemendaal en huitièmes de finale, et celle du Racing diamnche 1-4 face à l'autre club batave de Kampong en quart, tous les espoirs belges reposeront désormais en demies sur l'Herakles, qui devrait affronter les tombeurs du Racing pour une place en finale, le 26 mai prochain, vraisemblablement à Bloemendaal, mais l'adversaire et le lieu restent encore à confirmer. (Belga)