"C'est le match auquel nous pouvions nous attendre", a précisé la capitaine des Flames. "Elles ont été solides dans les duels et nous avions du mal en première mi-temps. Nous avons manqué de profondeur dans notre jeu. Nous avons fait quelques changements à la mi-temps et je pense que nous pouvons être contentes de notre deuxième mi-temps. Nous avons trouvé plus d'espaces et nous avons eu plus d'occasions. C'est dommage de le dire mais nous aurions peut-être dû jouer en première mi-temps comme en seconde. Nous ne pouvons pas être déçues, c'est un meilleur départ qu'en 2017." Un partage qui ne fait cependant pas l'affaire des Red Flames qui doivent encore affronter la France et l'Italie pour tenter de se qualifier pour les quarts de finale. "Cela reste notre objectif. Nous avons un point mais nous aurions aussi pu en avoir trois ou zéro. Tant que nous nous donnons tout sur le terrain, nous ne pouvons pas avoir de regret." (Belga)

"C'est le match auquel nous pouvions nous attendre", a précisé la capitaine des Flames. "Elles ont été solides dans les duels et nous avions du mal en première mi-temps. Nous avons manqué de profondeur dans notre jeu. Nous avons fait quelques changements à la mi-temps et je pense que nous pouvons être contentes de notre deuxième mi-temps. Nous avons trouvé plus d'espaces et nous avons eu plus d'occasions. C'est dommage de le dire mais nous aurions peut-être dû jouer en première mi-temps comme en seconde. Nous ne pouvons pas être déçues, c'est un meilleur départ qu'en 2017." Un partage qui ne fait cependant pas l'affaire des Red Flames qui doivent encore affronter la France et l'Italie pour tenter de se qualifier pour les quarts de finale. "Cela reste notre objectif. Nous avons un point mais nous aurions aussi pu en avoir trois ou zéro. Tant que nous nous donnons tout sur le terrain, nous ne pouvons pas avoir de regret." (Belga)