"La Belgique a joué trois bons matches dans la phase de groupe", a expliqué Gerhardsson jeudi en conférence de presse. "J'ai vu une équipe qui met une pression haute et qui dispose d'armes tant en défense qu'en attaque. Notre défense s'est également bien comportée lors des derniers matchs et il sera important de jouer vite et de les tenir éloignés de notre but." Pour le sélectionneur suédois, la Belgique doit ses bonnes performances à sa longue préparation pour l'Euro. "De tous les pays qualifiés, la Belgique est celle qui a connu la plus longue préparation. Les joueuses se connaissent bien et la Belgique ressemble à une équipe de club." Ces derniers jours, la Suède n'a pas été épargné par le coronavirus avec les tests positifs de la défenseuse Hanna Glas et l'attaquante Emma Kullberg. "Je ne vais pas communiquer sur leur état pour ne pas donner un avantage éventuel à la Belgique", a expliqué Gerhardsson qui n'a pas donné plus de détails sur l'état de santé de sa capitaine Caroline Seger, qui a manqué le dernier match de groupe. "Elle s'est bien entraînée et il faudra voir comment elle va réagir." La joueuse suédoise Nathalie Björn reste aussi sur ses gardes avant d'affronter les Red Flames. "La Belgique est un adversaire difficile et qui joue de manière compacte. Leur match contre la France était impressionnant. Nous respectons la Belgique car toutes les équipes qui arrivent en quarts de finale sont fortes. Nous devrons être à notre meilleur niveau pour nous qualifier." (Belga)

"La Belgique a joué trois bons matches dans la phase de groupe", a expliqué Gerhardsson jeudi en conférence de presse. "J'ai vu une équipe qui met une pression haute et qui dispose d'armes tant en défense qu'en attaque. Notre défense s'est également bien comportée lors des derniers matchs et il sera important de jouer vite et de les tenir éloignés de notre but." Pour le sélectionneur suédois, la Belgique doit ses bonnes performances à sa longue préparation pour l'Euro. "De tous les pays qualifiés, la Belgique est celle qui a connu la plus longue préparation. Les joueuses se connaissent bien et la Belgique ressemble à une équipe de club." Ces derniers jours, la Suède n'a pas été épargné par le coronavirus avec les tests positifs de la défenseuse Hanna Glas et l'attaquante Emma Kullberg. "Je ne vais pas communiquer sur leur état pour ne pas donner un avantage éventuel à la Belgique", a expliqué Gerhardsson qui n'a pas donné plus de détails sur l'état de santé de sa capitaine Caroline Seger, qui a manqué le dernier match de groupe. "Elle s'est bien entraînée et il faudra voir comment elle va réagir." La joueuse suédoise Nathalie Björn reste aussi sur ses gardes avant d'affronter les Red Flames. "La Belgique est un adversaire difficile et qui joue de manière compacte. Leur match contre la France était impressionnant. Nous respectons la Belgique car toutes les équipes qui arrivent en quarts de finale sont fortes. Nous devrons être à notre meilleur niveau pour nous qualifier." (Belga)