"J'ai participé à une séance d'entraînement complète aujourd'hui. C'est positif. Demain matin, nous ferons l'évaluation finale et nous verrons. J'avais une gêne au niveau de la fesse mais maintenant je me sens bien", a-t-elle assuré la veille du match. Après un Euro 2017 passé sur le banc, l'Anderlechtoise de 27 ans est aujourd'hui devenue la leader de la défense. "J'ai beaucoup plus d'expérience maintenant. J'essaie d'apporter cela à l'équipe et j'essaie aussi d'apporter du calme. J'ai plutôt bien réussi jusqu'à présent", explique-t-elle à propos de son nouveau rôle. À moins que l'Islande ne renverse la France, le vainqueur du match entre la Belgique et l'Italie se qualifiera pour les quarts de finale. Selon De Neve, c'est la "volonté de gagner" qui fera la différence. "Nous voulons écrire l'histoire ensemble. Demain est également un jour important pour le football belge. Nous pouvons lui donner un coup de pouce en gagnant." Laura De Neve est consciente que la tâche ne sera pas aisée. "L'Italie est une équipe très agressive avec beaucoup de compétences techniques. Ce sera différent des matchs contre l'Islande et la France. L'Italie se rapproche plus de notre style de jeu", a-t-elle conclu. (Belga)

"J'ai participé à une séance d'entraînement complète aujourd'hui. C'est positif. Demain matin, nous ferons l'évaluation finale et nous verrons. J'avais une gêne au niveau de la fesse mais maintenant je me sens bien", a-t-elle assuré la veille du match. Après un Euro 2017 passé sur le banc, l'Anderlechtoise de 27 ans est aujourd'hui devenue la leader de la défense. "J'ai beaucoup plus d'expérience maintenant. J'essaie d'apporter cela à l'équipe et j'essaie aussi d'apporter du calme. J'ai plutôt bien réussi jusqu'à présent", explique-t-elle à propos de son nouveau rôle. À moins que l'Islande ne renverse la France, le vainqueur du match entre la Belgique et l'Italie se qualifiera pour les quarts de finale. Selon De Neve, c'est la "volonté de gagner" qui fera la différence. "Nous voulons écrire l'histoire ensemble. Demain est également un jour important pour le football belge. Nous pouvons lui donner un coup de pouce en gagnant." Laura De Neve est consciente que la tâche ne sera pas aisée. "L'Italie est une équipe très agressive avec beaucoup de compétences techniques. Ce sera différent des matchs contre l'Islande et la France. L'Italie se rapproche plus de notre style de jeu", a-t-elle conclu. (Belga)