Entraînées par la Néerlandaise Sarina Wiegman, 52 ans, qui avait mené les Pays-Bas au sacre chez eux en 2017, les Anglaises ont ouvert la marque par Beth Mead dès la 16e minute. Ce sera le seul but de la rencontre. Cité comme l'une des principales favorites, l'Angleterre ne vise en effet rien d'autre que la victoire finale, le 31 juillet à Wembley. Stoppées en demi-finales lors des deux derniers Mondiaux et au dernier Euro, les Anglaises ont été soutenues par 68.871, un record pour un match d'un championnat d'Europe féminin, a confirmé l'UEFA, l'Union européenne de football. Invaincues depuis l'arrivée de Wiegman, soit 15 matches, en battant l'Allemagne (3-1), lauréate de huit des douze Euros précédents, et, tout récemment, les Pays-Bas (5-1), les Lionesses ne veulent rien lâcher dans cette 13e édition qui voient les Red Flames entrer en lice dimanche contre l'Islande dans le groupe D avec la France et l'Italie. Le groupe A est aussi composé de l'Irlande du Nord et la Norvège qui reste une vraie menace, surtout avec le retour d'Ada Hegerberg, alors que la Suède et les tenantes du titre néerlandaises s'affronteront dans le groupe C. Le groupe B sera particulièrement relevé avec l'Allemagne, l'Espagne - même privée de sa star Alexia Putellas victime d'une rupture des ligaments croisés juste avant cet Euro - et le Danemark, finaliste en 2017. Il désignera aussi l'éventuel adversaire de l'Angleterre en quarts de finale. (Belga)

Entraînées par la Néerlandaise Sarina Wiegman, 52 ans, qui avait mené les Pays-Bas au sacre chez eux en 2017, les Anglaises ont ouvert la marque par Beth Mead dès la 16e minute. Ce sera le seul but de la rencontre. Cité comme l'une des principales favorites, l'Angleterre ne vise en effet rien d'autre que la victoire finale, le 31 juillet à Wembley. Stoppées en demi-finales lors des deux derniers Mondiaux et au dernier Euro, les Anglaises ont été soutenues par 68.871, un record pour un match d'un championnat d'Europe féminin, a confirmé l'UEFA, l'Union européenne de football. Invaincues depuis l'arrivée de Wiegman, soit 15 matches, en battant l'Allemagne (3-1), lauréate de huit des douze Euros précédents, et, tout récemment, les Pays-Bas (5-1), les Lionesses ne veulent rien lâcher dans cette 13e édition qui voient les Red Flames entrer en lice dimanche contre l'Islande dans le groupe D avec la France et l'Italie. Le groupe A est aussi composé de l'Irlande du Nord et la Norvège qui reste une vraie menace, surtout avec le retour d'Ada Hegerberg, alors que la Suède et les tenantes du titre néerlandaises s'affronteront dans le groupe C. Le groupe B sera particulièrement relevé avec l'Allemagne, l'Espagne - même privée de sa star Alexia Putellas victime d'une rupture des ligaments croisés juste avant cet Euro - et le Danemark, finaliste en 2017. Il désignera aussi l'éventuel adversaire de l'Angleterre en quarts de finale. (Belga)