La première estocade est venue de Magull, en première période (1-0, 21e). La Mannschaft a mis l'accélérateur en seconde mi-temps, d'abord avec un but de Schuller peu avant l'heure de jeu (2-0, 57e) puis via Lattwein (3-0, 78e) quelques minutes après un but refusé pour hors-jeu d'Huth. En fin de rencontre, Popp y est allée de sa propre contribution (4-0, 86e), avant que le Danemark ne voie sa soirée définitivement gâchée par une carte rouge pour Kuhl (90e+5). Au classement, l'Allemagne s'empare de la tête du groupe B. Avec 3 points mais une meilleure différence de but, la Mannschaft devance la Roja, qui s'est imposée 4-1 face à la Finlande. Le Danemark est dernier du groupe, derrière la Finlande. (Belga)

La première estocade est venue de Magull, en première période (1-0, 21e). La Mannschaft a mis l'accélérateur en seconde mi-temps, d'abord avec un but de Schuller peu avant l'heure de jeu (2-0, 57e) puis via Lattwein (3-0, 78e) quelques minutes après un but refusé pour hors-jeu d'Huth. En fin de rencontre, Popp y est allée de sa propre contribution (4-0, 86e), avant que le Danemark ne voie sa soirée définitivement gâchée par une carte rouge pour Kuhl (90e+5). Au classement, l'Allemagne s'empare de la tête du groupe B. Avec 3 points mais une meilleure différence de but, la Mannschaft devance la Roja, qui s'est imposée 4-1 face à la Finlande. Le Danemark est dernier du groupe, derrière la Finlande. (Belga)