"Ce ballon devait rentrer, mais je me suis bien réveillée après ce raté. J'ai revu les images, et j'ai frappé contre ma jambe d'appui, dommage", a-t-elle commenté en conférence de presse mardi. Face à des Islandaises assez physiques, Dhont a été victime d'un coup de pied malencontreux qui n'a pas manqué de créer un moment de panique chez l'attaquante de Twente, qui s'était cassé la rotule de ce même genou droit fin 2020, ce qui lui avait valu une rééducation d'un an et demi. "J'ai effectivement eu très peur pendant un instant, mais je suis contente de voir que mon genou était solide", a-t-elle souri. Les Belges disputeront jeudi leur deuxième match de pour de l'Euro contre la France, qui a dominé l'Italie 5-1. "Ce sera un match difficile pour nous. Tout le monde a vu comment la France a joué. Il faudra jouer en bloc et chercher ses points faibles, même s'il n'y en a vraiment pas beaucoup", a conclu Dhont. (Belga)

"Ce ballon devait rentrer, mais je me suis bien réveillée après ce raté. J'ai revu les images, et j'ai frappé contre ma jambe d'appui, dommage", a-t-elle commenté en conférence de presse mardi. Face à des Islandaises assez physiques, Dhont a été victime d'un coup de pied malencontreux qui n'a pas manqué de créer un moment de panique chez l'attaquante de Twente, qui s'était cassé la rotule de ce même genou droit fin 2020, ce qui lui avait valu une rééducation d'un an et demi. "J'ai effectivement eu très peur pendant un instant, mais je suis contente de voir que mon genou était solide", a-t-elle souri. Les Belges disputeront jeudi leur deuxième match de pour de l'Euro contre la France, qui a dominé l'Italie 5-1. "Ce sera un match difficile pour nous. Tout le monde a vu comment la France a joué. Il faudra jouer en bloc et chercher ses points faibles, même s'il n'y en a vraiment pas beaucoup", a conclu Dhont. (Belga)